Portrait de Christiane59

Bonjour,

Une journaliste retranscrit le diagnostic de dépression faite à une femme atteinte de la maladie d'Hashimoto.
Cet article est rédigé en collaboration d'un médecin.

Ce médecin à le mérite aussi surtout de préciser le rôle important jouer par les deux hormones thyroïdiennes.
De plus, il met en évidence la nouvelle norme maximale de la TSH qui est officielle depuis septembre 2004 (congrès d'Istambul en septembre 2004). Cette norme n'est malheureusement pas encore prise en compte ni par les laboratoires et encore moins par les médecins.

Quote:
De quels genres d’examens dispose-t-on ? Palpation pour le dépistage d’un goitre (gonflement homogène de la glande) ou d’un nodule (‘chaud’ très souvent bénin, ou ‘froid’ parfois cancéreux), analyses sanguines, échographie, scintigraphie voire cytoponction. Karine a ainsi eu droit à sa prise de sang. Le dosage de la TSH révèle effectivement une belle hypothyroïdie, trouble fréquent qui touche une femme sur 100, un homme sur 1000... Cerise sur le gâteau dont elle se serait volontiers privée, Karine souffre d’une maladie auto-immune, la thyroïdite d’Hashimoto. Passage obligé chez un endocrinologue qui ne juge pas indispensable de lui faire passer une scintigraphie, et la voici livrée à une pathologie dont elle ignore tout puisqu’on ne lui a rien expliqué. Elle se contente chaque matin de prendre son comprimé de Lévothyrox (lévothyroxine qui complète la T4 naturelle déficiente) et fait avec. « J’avais presque fini par admettre que je serais dépressive jusqu’à la fin de mes jours, que je devais être plus fragile que la moyenne et moins résistante à la fatigue et au stress » dit-elle… Jusqu’à ce que son état empire encore. Colères noires, crises de larmes, difficultés de concentration, Karine, épuisée, ne se reconnaît plus. Et à nouveau, on lui colle l’étiquette Dépression puisque ‘ses analyses sont bonnes’, comprenez que sa TSH se situe dans les normes des laboratoires, généralement entre 0,4 et 4,4 µUI/l (hyperthyroïdie sous 0,4, hypothyroïdie au-dessus de 4,4).

Thyroïde la petite faiblesse qui vous perdra....

Pour les personnes qui ont des difficultés à se faire entendre par leur médecin, éditer-le et garder le précieusement, il pourra vous servir.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Amanael
J'aime 0

Merci pour cet article et ce témoignage
ça nous conforte dans l'idée qu'il faut persévérer parfois quand on se sent au fond de soi en profond désaccord avec certains diagnostics...

Portrait de marieange42450
J'aime 0

bonjour,
Je viens de lire quelques témoignages mais je ne me sens toujours pas rassurée. Pour ma part, je me suis rendue compte que quelque chose ne tournait pas rond après ma 1ère grossesse (j'ai fait une toxémie gravidique et pris 25 kg) je n'arrivais pas à perdre du poids, j'en ai parlé plusieurs fois à mon médecin qui me disait qu'il fallait patienter que ça allait venir. Puis j'ai pris la décision de consulter un endocrino, il s'est avéré que j'avais un hypothyroïdie type hashimoto, donc traitement levothyrox 50 puis les doses ont augmenté. Cela fait maintenant presque 3 ans que je suis suivie, je suis actuellement sous levothyrox 200 !!! et toujours aucun résultat, j'ai pris 30 kg en 4 ans, je suis toujours super fatiguée ou alors très spid, je déprime facilement. Je me suis récemment fachée avec mon médecin car je lui ai demandé si l'on attendait que j'explose pour faire quelque chose pour mon poids, sachant que cette obésité ajoutée au pré-diabète que je traîne depuis ma deuxième grossesse, le cholestérol, les triglycérides ne font que me rapproché des maladies cardio-vasculaires (mon papa a fait une rupture de l'aorte il y a deux ans, ma maman est hypertendue avec traitement à vie). J'ai donc des raisons d'être inquiète pour ma santé. Il m'a répondu qu'il ne fallait pas être pessimiste, que les accidents cardio-vasculaires n'étaient pas pour demain ou après-demain !!!! des fois que mon coeur me préviendrait du jour où il va lacher ???
J'ai donc consulté un autre médecin qui pour l'instant m'a prescrit une scintigraphie, examen que l'on ne m'a jamais fait passer jusqu'alors et m'a parlé d'un bilan hypophysaire. J'en suis au point où j'étudie le problème de l'hypothyroïdie de près n'acceptant pas la fatalité de prendre du poids sans cesse (environ 4 kg tous les 6 mois) et je cherche des solutions à mon problème. Je souhaiterais savoir si le traitement est différent dans le cas où c'est uniquement la thyroïde qui dysfonctionne d'elle même ou si c'est l'hypophyse qui pose problème. Merci de vos réponses et de vos témoignages.

Portrait de Babou21
J'aime 0

Bonsoir,
on vient de me détecteur des anti-corps (61) qui détruisent ma thyroïde. Je ne comprends pas bien ce fonctionnement.
Demain je dois passer un test à la TRH. Quelqu'un pourrait m'expliquer comment cela se déroule ?
Merci beaucoup.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour marieange, et Babou réponse en ce qui te concerne en dessous,

200 de Levothyrox c'est vraiment beaucoup mais vu les kilos que tu as pris ce n'est pas trop étonnant.

Plusieurs choses peuvent expliquer que tu n'aille pas mieux.
- prends-tu bien le Levothyrox à jeun 20 à 30 minutes avant le petit déjeuner ?
- prends-tu un autre ou d'autres traitements médicaux ? Si oui il faut les prendre espacé de minimum 2 heures avec le Levothyrox. 4 heures étant le mieux. Certains médicaments peuvent avoir une interaction ou une association avec le Levothyrox qui peut causer un problème au bon fonctionnement du Levothyrox.
- dans tes examens as-tu eu l'analyse des T3 et des T4 mais surtout les T3 qui sont les hormones réellement actives ?

Quote:
Pourquoi elle est importante lorsqu'on tient à sa ligne
Les hormones thyroïdiennes augmentent la consommation d'oxygène et la production de chaleur : c'est le fameux taux métabolique de base (BMR) qui permet de brûler des calories, même au repos. Le BMR diminue avec l'âge, et près de 75% de ce déclin peut être attribué à des altérations qui touchent les hormones thyroïdiennes et leurs cibles.

- prends-tu des anti-dépresseurs ?

Si il existait un problème dû à l'hypophyse on peut déjà le voir en partie lorsqu'on a les analyses : TSH, T3 et T4, dans ce cas les chiffres seront tous dans le même sens.
Côté traitement dans ce cas, il y aura un traitement pour l'hypophyse et un traitement pour aider la thyroîde.

As-tu déjà fait une échographie ? Si oui que montrait-elle ?

La scintigraphie va permettre de voir comment les zones de ta thyroïde fonctionnent.

Babou,

Le test au TRH (cela peut également intéresser marieange) c'est une prise de sang qui se fait en 3 fois à 20 minutes d'intervalle. Cela permet de voir comment la TSH qui est l'hormone de l'hypophyse, envoie "ses ordres" à la thyroîde. Cela permet de voir le fonctionnement de l'hypophyse cet examen pourra être suivi d'un scanner ou d'une IRM.

Les anticorps normalement sont sensés protégés les organes contre les virus, microbes et autres bactéries. ON ne sait pas encore trop pour quelle raison, les anticorps se mettent à attaquer l'organe qu'ils sont sensé défendre. Avec la thyroïde les anticorps en cause sont les antithypéroxoïdases dir anti TPO, les antithyroglobulines dit anti TG. Ces deux anticorps peuvent être présents les deux ou soit l'un ou soit l'autre dans la maladie d'Hashimoto ou la maladie de Basedow. our la maladie de Basedow, il y a également les anti récepteurs de la TSH dit anti TRAK.
Ces anticorps attaquent ta thyroïde et la détruisent petit à petit dans le cas de la maladie d'Hashimoto.
Il n'y a pas de délai pour cette destruction. Mais au fur et à mesure, la thyroïde fonctionnera de moins en moins et on remplacera alors les hormones naturelles par des hormones synthétiques et le traitement principal est souvent le Levothyrox qui est de la T4n hormone que la thyroïde fabrique en plus grosse quantité.

La maladie d'Hashimoto doit faire l'objet d'une surveille annuelle par une échographie et un bilan biologique.
L'évolution de la maladie est l'hypothyroïdie définitive.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Babou21
J'aime 0

Merci Christiane, vos explications sont très clairs et je comprends à présent un peu plus.
Pourriez-vous me dire si le test à la TRH est désagréable ? Y a-t-il des réactions à cette injection ?
merci mille fois.
Bonne journée.

Portrait de marieange42450
J'aime 0

Merci Christiane pour vos précisions, je ne savais en effet pas qu'il fallait prendre le levothyrox à jeun, je le prenais en déjeunant, je vais donc modifier cela. Concernant les résultats T3 et T4 il faut que je recherche mes résultats car les premiers examens ont été effectué il y a deux ans et demi idem pour les résultats de l'écho.
En fait mon endocrino, était parti sur l'hypothèse que ma thyroïde ne fonctionnait plus du tout, qu'elle était morte, d'où les doses importantes mais aux vues des résultats de prises de sang qui sont en dent de scie, elle se rend compte qu'à certain moment elle fonctionne...
Je recherche tout ça et je vous tiens au courant. Encore merci pour votre intérêt, cela réconforte un peu.
Bonne soirée.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Babou21 wrote:
Merci Christiane, vos explications sont très clairs et je comprends à présent un peu plus.
Pourriez-vous me dire si le test à la TRH est désagréable ? Y a-t-il des réactions à cette injection ?
merci mille fois.
Bonne journée.

Bonjour,

Au test au TRH il n'y a pas d'injection. C'est une prise de sang.

Voilà une explication donnée du déroulement, en sachant que ce n'est pas forcément partout pareil, plus l'explication sur les résultats :

Quote:
Le patient doit se présenter à 9 h muni d'une ampoule de TRH (UCB ou Roche), il y a 3 prises de sang: 0 minutes, 20 et 40minutes. Le patient doit être à jeun et ne pas avoir absorbe du café ou du thé la veille.
L'élévation moyenne est de 5 microU, à 20 minutes : 2 à 3 fois la valeur de départ.
TSH initialement élevée qui augmente encore: insuffisance thyroïdienne primitive. Dans les hypothyroïdies frustes, la réponse estexplosive.
Pas de réponse: nécrose ischémique, tumeur hypophysaire, nanisme hypophysaire, Basedow, sujet âgé de plus de 70 ans,patient sous neuroleptique, hyperthyroïdies frustes, adénomes prétoxiques.
Élévation mais anormalement basse: état dépressif, alcoolisme chronique.
TSH basse au point de départ, qui s'éleve comme chez le sujet normal ou qui s'éleve tardivement: déficit en TRH endogène.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marieange42450
J'aime 0

bonjour,
J'ai recherché mes résultats de prise de sang, en effet, je n'ai eu aucun dosage de T3 seulement TSH et T4L les voici
02/04 TSH 7,053mUI/l (N: 0,4 - 4,4)
10/04 TSH 3,07mUI/l (N: 0,25 - 4,5) T4L 8,6pmol/l (N: 9 à 20)
3/11/04 TSH 2,019 mUI/l (N: 0,4 - 4,4) T4 9,84 pmol/l (N: 11,5 à 22,7)
26/11/04 TSH 0,90 mUI/l (N: 0,4 - 4,4) T4 10,6 pmol/l (N: 9 à20)
02/05 TSH 2,80 mUI/l (N: 0,4 - 4,4) T4 9,5 pmol/l (N: 9à 20)
03/05 TSH 1,645 ( N: 0,4 - 4,4) T4 16,90 (N: 11,5 à 22,7)
06/05 TSH 9,18 (N: 0,25 - 4,5) T4 10 (N: 9-20)
10/05 TSH 5,96 (N: 0,4 - 4,4) T4 12 (N: 9-20)
01/06 TSH 3,05 (N: 0,25 - 4,5 )T4 14,4 (N: 9-20)
07/06 TSH 0,03 (N: 0,25 - 4,5) T4 15,7 (N: 9-20)
11/06 TSH 2,46 (N: 0,25 - 4,5) T4 12,9 (N: 9-20)
Concernant l'écho, je ne la trouve pas mais il me semble que c'était pour vérifier s'il n'y avait pas de goitre ou de nodules et il n'y avait rien.
Que pensez-vous de ces résultats sachant que je suis passée du levothyrox 75 au 200 durant cette période.
Merci de votre réponse.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il y a des choses assez bizaroïdes dans ces analyses, la TSH par exemple, complètement effondrée alors que les T4 ne sont pas supérieures à la norme maximale c'est assez surprenant. Mais peut-être que là il y avait un excès de T3 malheureusement elles n'ont pas été analysées.

Te souviens-tu de comment tu te sentais à ce moment là et quel dosage de Levothyrox ?
Il faudrait penser à faire un tableau avec les résultats sanguins, le dosage de Levothyrox et le ressentit.

Je crois qu'il faut absolument faire analyser les T3 car la dernière prise de sang montre encore une TSH élevée et des T4 pas très hautes. Donc les T3 ne doivent pas voler très haut non plus.

Si ton médecin refuse de la mettre sur l'ordonnance tu pourras demander au labo qu'ils fassent l'analyse mais bien évidemment dans ce cas ce sera de ta poche. (15€)

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marieange42450
J'aime 0

Bonjour Christiane,
J'ai voulu prendre RDV pour la scintigraphie et on m'a annoncé qu'il fallait 3 semaines d'arrêt du levothyrox pour la passer. On ne me donne pas de rendez-vous sans l'accord de mon endocrino. Heureusement, sinon avec 3 semaines d'arrêt on me retrouve dans un trou en train d'hiberner !!! Mon endocrino n'est évidemment pas favorable et dit que cet examen n'est pas approprié puisque le diagnostic est posé hypo sévère, le bilan hypophysaire ne servirait à rien non plus. Par conséquent aucun examen. La scinti n'a jamais été réalisée car à l'époque j'étais enceinte et le traitement de la thyroïde pendant la grossesse primait.
Je demanderai quand même le dosage des T3 quitte à payer car c'est la seule alternative qui me reste... Ö rage, ô desespoir !
Même en prenant le lévothyrox à jeun comme tu me l'as conseillé, je ne vois rien changer. Concernant l'interaction avec les autres médicaments qu'il faut prendre au moins à deux heures d'intervalle, la pilule est-elle comprise dedans (c'est microval celle qu'on donne pour l'allaitement, je ne peux rien prendre d'autre!). Merci pour de m'éclairer. A bientôt.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Eh bien ils sont spéciaux là chez toi?

J'ai fait ma scintigraphie sous Levothyrox.
Le but étant de savoir si les nodules sont froids ou chauds et le Levotthyrox lui n'interfère absolument pas là dessus.

Quand il ne doit pas y avoir de Levothyrox du tout c'est lorsqu'il y a eu cancer.
Car les cellules thyroîdennes sont friandes de l'iode. Et donc le meilleur moyen de savoir si il reste des cellules c'est de les laisser se gorger d'iode et pour cela il faut qu'il n'y ait pas de Levothyrox du tout.

Mais rien que pour savoir de quelle nature sont les nodules; le Levothyrox ne change rien du tout. Un nodule chaud sera toujours chaud et un nodule froid toujours froid.

Et oui ton endo refuse le test au TRH et cela ne me surprend pas plus que cela.
As-tu Hashimoto ? Je ne me souviens plus et j'arrive pas à retrouver si tu avais des anticorps ou pas.
Car lorsque les médecins voyent Hashimoto, ils se fichent pas mal que les taux sont completements déséquilibrés. Ils se contentent d'Hashimoto sans se soucier du fait que si l'hypophyse fait des siennes le dosage de Levothyrox sera très dur à trouver et surtout à stabiliser.
Il est toujours bon de savoir de quelle catégorie d'hypothyroïdie il s'agit.
Mais ce n'est pas demain la veille malheureusement que les médecins feront ce qui doit être fait.

La pillule tu la prend le soir donc pas d'intraction directe.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marieange42450
J'aime 0

bonsoir Christiane,
Je ne sais plus à quel sein me vouer si l'endocrino qui me suit depuis deux ans et demi refuse cet examen, comment le faire ? Elle va écrire au généraliste pour lui faire un topo sur mon hypo sévère et d'hashimoto effectivement c'est ce qui m'avait été dit après mes premiers résultats puisque en plaisantant j'avais demandé à ma maman si je n'avais pas du sang japonais dans les veines!!!
Le dosage des anticorps, je ne m'en souviens pas et je n'arrive pas à retrouver mon analyse car cela remonte à environ 3 ans donc je ne sais pas où je l'ai mise.
As-tu entendu parler de la nouvelle molécule rimonabant et du médicament ACOMPLIA qui est sorti contre l'obésité ? est-il compatible avec le levothyrox ???
Merci de tes réponses.
Marie-Ange

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non je ne connais pas du tout ces traitements et donc je ne peux pas te répondre. Il faudrait peut-être envoyer un courriel chez Merck et leur poser la question. Ils répondent toujours rapidement et gentiment.

Mais un traitement pour le poids n'est pas à prendre tant que les taux thyroîdiens ne sont pas équilibrés.
Dès que les taux sont corrects ont peut envisager le traitement mais après il faut aussi avoir essayer d'améliorer la nutrition.

Quant au problème du médecin qui refuse, c'est difficile car malheureusement on en est un peu tous là : se battre contre la maladie et le médecin qui nous refuse les examens et les soins qui nous sont nécessaires.
A moins de changer de médecin et de trouver la perle, il n'y a malheureusement pas de solution, à moins que de taper le point sur la table et d'exiger les examens............

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de anonymous
J'aime 0

amanael;si vous etes sur paris ,vous pouvez consultez le dr gaeta(endocrinologue ,gyneco) ,son cabinet est avenue de la republique a paris 11 eme ;elle s occupera bien de vous
bon courage
petit bouchon

Portrait de marieange42450
J'aime 0

Bonjour,
Je viens apporter dernières nouvelles de mes résultats de prise de sang. Comme tu me l'avais conseillé Christiane, j'ai fait doser les T3 en feintant évidemment, je l'ai rajouté sur l'ordonnance comme ça je n'ai rien payé de ma poche ! Je te donne mes résultats pour que tu me dises ce que tu en penses, je suis sous lévothyrox 200 depuis septembre :
T3 6,10 pmol/l (VR : 4,00 à 8, 30) soit 3,97 ng/l (2,60à 5,40)
T4L 20,5 pmol/l (entre 9,0 et 20,0) soit 15,9 ng/l ( entre 7,0 et 15,5)
TSH 0,01 mUI/l (entre 0,25 à 4,50)
Merci de m'éclairer.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

uh que c'est pas bien de faire ça !!!! hiiihihi je rigole car je l'ai fait aussi une fois, mais ce n'est pas une chose que je conseille de faire, car cela peut être très fortement puni.

Et bien là tu es bien trop dosée tu es en hyperthyroïdie, il faut absolument diminuer ton dosage.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marieange42450
J'aime 0

Mais si j'étais en hyper, je devrais perdre du poids, or ce n'est pas le cas, je continue d'en prendre par contre je me sens beaucoup plus irritable et super speed. Et pour l'instant mon endocrino ne s'est pas manifestée.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Pas forcément.
La perte de poids n'est pas automatique. Il y a des hyperthyroïdiens qui prennent du poids et des hypothyroïdiens qui en perdent.

En étant en hyperthyroïdie par exemple l'appétit est augmenté et le fait alors de manger tout le temps à la longue fait prendre du poids.
C'est un peu comme la fatigue. Normalement en hyperthyroïdie c'est plutôt des insomnies, mais à force de ne pas dormir la nuit les hyperthyroïdiens ont des grosses fatigues diurnes.

Ton irritabilité et ton côté speed démontrent bien l'hyperthyroïdie.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marieange42450
J'aime 0

Bonjour Christiane,
En plus de l'hypo, suite à des douleurs au bas ventre importantes, on vient de me déceler des ovaires micro poly kystiques (pas de règles depuis janvier sous microval pas trop étonnant, une quinzaine de micro follicules sur chaque ovaire et des ovaires jugés gros par l'écho). Cela peut-il être lié à l'hypothyroÏdie ? j'ai vraiment l'impression que je ne vais pas m'en sortir. Je suis allée voir sur internet, les symptômes de l'hypo et ceux des OMPK sont à peu près semblables...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je ne sais pas si c'est directement lié à l'hypothyroïdie mais c'est un problème récurant chez les malades de la thyroïde et plus encore chez les Hashimoto, d'où peut-être d'ailleurs les symptômes similaires.
L'endométriose est souvent présente aussi.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Article intéressant sur l'hypothyroïdie"