Portrait de yahia

bjr, je soufre d'une arthrose cervicajl au niveau C5 pendant plus 1 mois, j'ai consulté un medecin, il ma mis sous un traitement en premier lieu, et ma confier chez un neurologue pour faire un EMG, ds la conclusion du EMG est:
SOuffrance radiculaire C5 à gauche.
suit a cela mon medecin traitant ma inscrit des seance de reducation et de faire un colier en mousse en permanant, mais depuit les douleurs reste toujour au niveau du cou et l'epaule , le bras,
pour cela je veut bien qq m'aide ou me donner des conseils merci

Portrait de JL_78180
J'aime 0

Bonjour yahia,

Selon les médecins spécialisés en « posturologie », une vraie « arthrose » n’induit normalement pas de douleur : car les cartilages ne sont pas pourvus de « capteur somesthésique », son usure n’entraîne donc pas de douleur.

Une cause qui peut entraîner l’usure de cartilage à long terme : becque de perroquet ou becque d’oiseau (excroissance osseuse qui se brise, laisse de petits morceaux d’os
Incrustés dans le cartilage, qui rentre en contact avec l’os de l’articulation, lorsque ces articulations sont compressées par une trop forte contraction musculaire autour de l’articulation : là oui, le contact os contre un objet dur peut entraîner des « douleurs articulaires » (localisée, lancinante, comme si on enfonce une grosse aiguille dans l’articulation et on titille avec : c’est atroce). Ce type de douleur articulaire est souvent accompagné de « douleurs musculaires » (les muscles autour de l’articulation trop contractés peuvent être « courbaturés » ou « crampés » : ce n’est pas agréable à vivre non plus, sans parler des phénomènes de compression des nerfs associée dans le cas de NCB (canal carpien : paresthésie des mains, bras, … : engourdissement et fourmillement dans les doigts, main, avant bras, …).

Personnellement, je faisais appel à l’ostéopathie pour remboîter l’articulation cervicale (C5-C6 fragilisées par des cous de lapin depuis ma petite enfance) : ça soulageait dissipait immédiatement les douleurs articulaires. En ce qui concernant les douleurs musculaires, il fallait attendre 4 jours à 1 semaine dans mon cas : pour dissiper les courbatures dans les muscles du cou et aux trapèzes. Mais cette « stratégie de traitement » n’était pas guérissante, elle était « soulageante », et à la longue, la facture augmentait vite (plusieurs récidives de NCB par an dans mon cas).

J’ai essayé la posturologie de Lisbonne : par ma « dyslexie de développement ». en octobre 2003 : car tous les dyslexiques seraient atteints de SDP (syndrome de déficience posturale), mon SDP a été diagnostiqué par un ophtalmo de Marne la Vallée, il m’a prescrite le traitement postural de Lisbonne : à ma demande (bilan postural non remboursé : que cet ophtalmo facturait à 55€ : moins onéreux qu’une séance d’ostéo, non remboursée par ma mutuelle non plus).

E traitement postural m’a permise de ne pas récidiver en NCB, ni en « rhumatismes aux genoux », ni en lombalgie, rachialgie, tendinite, ….

Les économies réalisées sur les séances d’ostéo sur la première année ont déjà largement amorti la part non remboursée de ce traitement postural.

Sur les 3 années suivantes (fin 2004-2008) : le bilan financier devient encore plus positif : car un seul contrôle par an en posturologie, ce n’est pas trop « ruineux ».

Ce traitement postural est « très simple » sur papier :

- port de lunettes à prismes posturaux intégrés (taillés dans le verre) : ça ressemble à des lunettes ordinaires, le « supplément de prisme », facturé entre 15€ à 25€ par verre est pris en charge par la Sécu et ma mutuelle

- port de semelles posturales de Lisbonne (non remboursées : elles coûtent actuellement 45€ la paire, je n’ai pas encore usée la 2e paire que j’ai acheté en 2003)

- 1 exercice de « reprogrammation mandibulaire » et relaxation musculaire (très efficace pour les muscles du cou) : 15mn par jour

- Respect des consignes de « bonne posture » préconisées par l’école de Posturologie de Lisbonne (illustrées au lien : http://posturo.free.fr/posture.html ).

Nous avons obtenu de très bons résultats sur les douleurs chroniques, sur la dyslexie, la dyspraxie, la dysphasie, la fatigue chronique avec asthénie fonctionnelle, les troubles fonctionnels chroniques de nature « neurovégétative » (désordres cardio-vasculaires : arythmie, tachycardie, bradycardie, phénomène de Raynaud, fluctuation de tension artérielle, insuffisance respiratoire, désordre intestinaux, …).

C’est un traitement préventif très efficace pour mes cervicalgies, névralgie cervico-brachiale, lombalgie, sciatalgie, douleurs « rhumatismales », céphalées, …

A mon humble avis, le SDP est une piste intéressante à explorer dans votre cas (bilan rapide, sans danger, ni pénibilité, existence de traitements efficace,s pas trop onéreux)..

Portrait de yahia
J'aime 0

cher membre JL_78180, en premier lieu je vous remercier de m'avoir lu et repondu sur mon cas je suis tres reconnaissant, j'ai fait un examan de l'EMG
la conclusion : Souffrance radiculaire C5 à gauche.
et je souffre tjr des douleur jour et nuit j'ai fait jusqu'a maintement huit seance de reducation et les douleurs persiste mon medecin ma inscrit de faire un IRM en urgence, d'aprés lui il doute que c'est un hernie cervicale, mais reste a confirmé en attendant le resultts de L'IRM, j'attend tjr un RDV, a la fin je te remercier de me répondre et si ta d'autre orientation ds mon cas c'est avec grand plaisire de les recevoir et merci encore une foir cher Monsieur.

Portrait de minoucha nina
J'aime 0

tout dabord je vais te donner 1 definition plus specifique
C’est une dégénérescence du cartilage des articulations, sans infection ni inflammation particulière. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l’extrémité des os. Anatomiquement elle s’accompagne d’une prolifération osseuse.

Le phénomène aboutit à une limitation douloureuse de l’articulation.
C’est l’usure chronique des cartilages des vertèbres cervicales
le traitement Naturel et sans effet secondaire, ils apportent un soulagement incontestable et permettent d’obtenir des résultats durables. Les soins ci-dessous peuvent être prescrits par le médecin thermal :

l’injection sous-cutanée de CO2 thermal pour son effet antalgique et vasodilatateur réalisé par le médecin lui-même,
la mobilisation en piscine sous la direction d’un kinésithérapeute,
l’application de boue thermale à l’action analgésique et décontractante,
le bain avec douche en immersion : bain d’eau thermale accompagné d’un massage dynamique général ou local, grâce à des douches multiples sous pression et en immersion

Portrait de minoucha nina
J'aime 0

je te conseille d'aller voire un rhumatologue on parallele
a +

Participez au sujet "arthrose cervical C5"

Articles à lire concernant "arthrose cervical C5"

  • Arthrose S'abonner Arthrose cervicale ... cervicales Cervicarthrose spondylo-cervicale Rachis cervical (arthrose du) ...