Portrait de Eldorado

Bonsoir,

J'ai depuis quelques années développé une pathologie apparemment bénigne mais qui m'inquiète beaucoup car elle empire avec le temps.
Les artères situées sur la tige de mon pénis près de la surface de la peau ont un aspect écrasé et sont très légèrement douloureuses au toucher (je ressens comme un faible tiraillement).
Je pense que c'est dû à mes pratiques masturbatoires (toujours la même méthode et souvent sous la douche pendant des années) que j'ai fini par modifier réaction à ce problème mais pas assez vite. Même avec des habitudes plus douces (avec un lubrifiant et rarement plus d'une fois par semaine) les choses ne font qu'empirer alors que c'est déjà devenu particulièrement inquiétant.

J'en ai parlé avec deux médecins généralistes et un urologue qui m'ont tous les trois dit la même chose: "Ça n'est rien du tout".
J'ai aussi vu sur de nombreux forums qu'il y avait très rarement des complications et que c'était un phénomène irréversible (j'en ai trouvé un où ils expliquaient qu'on peut arranger les choses d'un point de vue esthétique avec un produit de beauté qui sert à masquer les veines trop visibles sur le visage mais l'aspect esthétique n'est pas celui qui me préoccupe le plus).

Je suis surtout inquiet de constater à quelle vitesse ça évolue. J'ai prévu d'aller voir un dermatologue. Je me demande si je ne vais pas vers un vieillissement prématuré du pénis avec tout un tas d'embêtements à la clef comme une maladie de La Peyronie (j'ai aujourd'hui moins de 30 ans).

J'espère que quelqu'un ici pourra m'apporter des informations supplémentaires. Est-ce que les médecins que je suis allé voir ont été trop légers? Est-ce que j'ai raison de m'inquiéter et, si oui, est-ce que je peux faire quelque chose?

Merci à ceux qui répondront.

Participez au sujet "Artères superficielles du penis de plus en plus abimées"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.