Portrait de Morbus

Bonjour,

Je me tourne vers vous après avoir parcouru quelques sujets, concernant mon arachnoïdocèle.
À l'origine de l'IRM qui a permis de détecter cela plusieurs symptômes :
- Céphalées
- Libido inexistante (J'ai moins de 30 ans)
- Fatigue et troubles du sommeil

Après avoir consulté mon généraliste, j'ai fait un bilan sanguin en Décembre 2014 qui a donné les résultats suivants :

- Prolactine : 27.7 ug/l (VR 4 - 15.2)
- Testostérone : 1.34 ng/ml (VR 2.49 - 8,36)
- Cortisolémie à 8h : 31.2 ug/100mL (Je ne prend aucun traitement à base de cortisone ou quoi que ce soit)

Les hormones thyroïdiennes sont toutes dans les valeurs de références, de même que les globules, plaquettes, cholestérol, Gamma GT, etc.

Suite à cela donc j'ai passé l'IRM qui a révélé l'arachnoïdocèle suprasellaire.

Mon endocrinologue m'a prescrit du NORPROLAC que je prend depuis Janvier.
Suite à de nouvelles analyses, la prolactine est tombée à 13 ug/l, et la testostérone est à peine remontée à 2.14 (toujours en dessus de la valeur de référence basse).
Mon endocrinologue avait l'air satisfait des résultats et a prolongé le traitement au NORPROLAC pour 6 mois.
De mon côté je ne constate aucune amélioration sensible, et ça m'embête un peu de devoir attendre 6 mois avant de refaire ne serait-ce qu'une prise de sang de contrôle.

Plusieurs questions donc : Pensez vous que le Norprolac est réellement adapté ?
À propos de l'arachnoïdocèle suprasellaire, j'imagine que ce ne sont pas les pilules que je prend tous les soirs qui le remettrons à sa place, opération ?

Merci de m'avoir lu, dans l'attente de vous lire.

Participez au sujet "Arachnoïdocèle suprasellaire "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.