Portrait de Invité

Bonjour,

Bonjour,

Après une nuit en labo on m ‘a découvert une apnée, depuis, un an je dors avec un appareil mais j ‘ai l’impression de faire toujours de l ‘apnée. Plusieurs médecins sont surpris que je sois en traitement par la PPC du fait de mon poids (72 kg pour 1,72 m), d’après eux le profil habituel et celui de l’homme de la cinquantaine avec surcharge pondérale, alors je me pose des questions. Depuis 3 jours je suis sous calmants pour une douleur thorax ite en attendant que mon médecin envoie un CD du scanner au CHU qui m’a appareillé. On m’a parlé de plèvre ? Le médecin pneumologue qui vient de me faire des examens ne veut pas me prendre en charge pour mon appareillage et me r ‘envoie pour la totale a celui qui m’a appareillé au CHU, lui pense que je fais de l’apnée centrale , encore un terme que je ne connais pas. Pensez- vous que le port d’un appareillage à tord peut provoquer des dommages aux poumons ?
Merci pour la réponse.
S.M

Portrait de Paulin
J'aime 0

Bonjour je m'appelle Pierre je suis en 3ieme année de médecine donc pas médecin... Je pense que ce n'est pas risqué de porter l'appareillage meme sans apnée du sommeil. Ce sont des appareils bien étudiés pour ne pas nuire, n'ayez crainte! C'est vrai que vous n'etes pas dutout le type de personnes prédisposées à ce genre de problèmes, mais si c'est central cela signifie que c'est du à la commande neurologique de votre respiration, au niveau du tronc cérébral peut-etre. En gros votre système nerveux qui donne l'ordre à votre diaphragme de travailler ne le fait plus ou le fait mal à certains moments... C'est comme pour les battements cardiaques par exemple, le cerveau donne l'odrdre à notre coeur de battre sans que l'on s'en rende compte et cela peut mal fonctionner. Cela peut toucher n'importe qui. Prenez mon avis avec précaution. Ce qui est sur c'est que les médecins doivent vous expliquer les termes que vous ne comprenez pas, celui qui ne le fait pas est un mauvais médecin!

Portrait de AlainJ
J'aime 0

Bonjour,
J'ai 59 ans et suis traité pour BPCO avec Emphysème depuis 4 ans.
Je suis en outre équipé depuis 2 ans pour "Apnées du sommeil", 1 an en Pression Positive Continue, et depuis Juillet 2007, en ventilation.
Mon état s'améliore concernant les apnées avec ce type de traitement, et j'aimerais savoir si un jour (ou plutôt une nuit), je cesserai de m'équiper, et serai enfin libéré de ces apnées!
Merci

.

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

Je suis plus jeune que vous (32 ans) et une femme, j'ai encore moins le profil d'etre apnéique et pourtant j'ai du me résoudre à me déguiser en dark vador toutes les nuits.

Il existe l'apnée obstructive : collapsus du système respiratoire, l'apnée centrale :défaut de commande neurologique.

Elles se traitent de façon un peu différente.
L'apnée obstructive : utilisation de la ppc, cette dernière insuffle de l'air en continue, et empêche ainsi le collapsus de se faire.
L'apnée centrale : utilisation d'une bipap, cette dernière aide à l'inspiration mais aussi à l'expiration.
Ces machines permettent de corriger l'apnée pendant qu'on les utilise, si on arrête de les utiliser l'apnée revient.

Je serais donc dark vadorette toute ma vie, mais celà vaut bien mieux que d'etre somnolent ou pire d'épuiser son organisme et de filer vers une attaque cérébrale, un infarctus...

Portrait de Punk-cake
J'aime 0

Bonjour, je suis encore plus jeune que vous : j'ai 21 ans et je suis aussi une femme.

J'ai remarquée mon syndrome d'apnée du sommeil quand j'avais 17 ans. Il m'arrivait parfois de me réveiller en pleine nuit car je m'arrêtais de respirer et j'avais beaucoup de "coup de barre" durant mes cours. C'était vraiment insupportable.

Pourtant je n'entre pas du tout dans le "profil type" de cette pathologie : je suis très jeune, pas du tout en surpoids mais plutôt filiforme. Je suis juste asthmatique.

Ca va faire 4 ans que je suis sous PPC. Cette machine a changé ma vie : je suis moins fatigué, mais j'ai toujours des difficultés à me lever le matin. Je pense que si je n'avais pas cette machine, je ne pourrais plus sortir de mon lit. C'est réellement un bénéfice.

Pourtant, elle a aussi changer mon comportement. J'ai perdu confiance en moi, surtout concernant mes relations avec les hommes : je n'accepte pas que mon compagnon puisse me voir ainsi. Je refuse des opportunités, j'ai l'impression de ne pas vivre ma vie comme je le souhaiterais. J'ai des amis proches qui ne savent rien de ma situation. Je ne peux pas partir à l'aventure avec eux, faire du camping, je suis obligée de rentrer chez moi après les fêtes...

Je sais qu'il y a plus grave dans la vie, je n'ai pas à me plaindre, mais je sais que je garderais à vie cette machine.
Je vous rejoins sur ce point La Vosgienne : je me transforme en Dark Vador la nuit !

Portrait de AlainJ
J'aime 0

Bonjour La Vosgienne
Je vois que vous êtes jeune et déjà équipée.
A quel âge vous a-t-on décelé les apnées?
Etes-vous en surpoids?
On m'a dit que même les minces pouvaient être sujets à apnées?
Bonne journée et merci de votre réponse

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

Je ne vais pas dire en effet que je suis filiforme, mais j'ai un autre facteur qui entre en cause, j'ai une collagénose qui facilite la laxité des tissus y compris du larynx. Mon apnée a été détectée après quelques péripéties dans l'année passée. Mais sinon j'ai rencontré plusieurs apnéiques dont des rachitiques, comme quoi les rondeurs ne sont pas un élément indispensables.
Pour une femme je suis appareillée jeune, mais il semblerait que je sois apnéique depuis des années et que le phénomène se soit amplifier l'année dernière suite a d'autres soucis de santé. J'ai eu de jolis scores à ma psg, qui m'ont valu la qualification d'apnée sévère.
voilà vous savez tout ou presque.
bonne journée

Portrait de Jacro
J'aime 0

Bonjour,

Je vais passer une nuit en labo lundi prochain. je ronfle souvent, parfois bruyamment, et je suis toujours très fatigué.

J'ai lu dans vos discussions plusieurs termes que je ne connais pas: PPC, BPCO, psg. De quoi s'agit-il? Et à quoi ressemble l'appareillage en question?

Merci d'avance.

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

bcpo ce n'est pas une machine, mais l'acronyme de "bronchopneumopathie chronique obstructive" pour faire schématique il s'agit d'insuffisance respiratoire suite à des encombrements depuis longtemps.
ppc = pression positive continue, en fait il s'agit d'une machine qui insuffle par le biais d'un masque de l'air en continue, la pression peut etre fixe ou variable selon le choix du pneumologue.

Portrait de Jacro
J'aime 0

Merci de ces précisions!
Je suppose que l'appareillage concerne les cas d'apnée relativement sévère? Qu'en est-il pour les apnées plus légères: existe-t-il d'autres types de traitements?

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

Les médecins adorant quantifier les choses pour en donner une sévérité, ils vont utiliser l'indice apnée hypopnée (IAH) qui correspond au nombre d'apnée ou d'hypopnée supérieur à 10 sec par heures. Ils vont aussi utiliser la mesure en continue dans la nuit de l'hypoxie. Avec une polysomnographie ils pourront aussi déterminer le temps de sommeil profond. Avec certains ou l'ensemble de ses éléments ils qualifieront la sévérité de l'apnée; Mais il ne faut pas non plus oublier les symptômes cliniques, certaines personnes avec un IAH frôlant la normale peuvent avoir des symptômes on ne peut plus évident.

Se transformer en Dark vador ca n'est pas évident mais celà reste le traitement de référence, les ppc actuelles ne sont plus imposantes ou bruyante, l'élément le plus gênant reste le masque.

Il existe en effet d'autres traitements, mais leur efficacité reste aléatoire. Il existe l'orthese d'avancée mandibulaire, le port de balles dans le dos du vetement de nuit pour empecher de dormir sur le dos si les apnées sont liées à cette position, certaines opérations, mais perso je les trouves mutilantes et a priori elles n'ont un effet que temporaire, les apnées réapparaissent fréquemment après.

Ah oui, prendre en charge l'apnée augmente l'espérance de vie par 2 biais, réduit la somnolence et donc le risque d'accident de la route, évite la détérioration du coeur, du cerveau ...

Voilà j'espere avoir répondu a vos questions

Portrait de Jacro
J'aime 0

Bonjour,

Je viens de passer une nuit en labo et je suis assez sceptique: à mon avis j'ai dormi tout au plus 1 heure d'affilée, maximum 2. J'ai passé la plus grande partie de la nuit à essayer de trouver le sommeil sans y parvenir, en grande partie en raison de l'appareillage et des fils dont j'étais affublé. Dans ces conditions je me demande si je n'ai pas fait tout ça pour rien!

Portrait de Marie S.
J'aime 0

Je viens moi aussi de passer une nuit au labo de sommeil. L’examen a été demandé à la suite d’une IRM du cerveau montrant des taches anormales ainsi qu’une ponction lombaire (en attente de résultats). Auriez-vous la gentillesse de m’expliquer quelques-unes des observations, à savoir : Hypopnées 22.9/heure de sommeil, Index de fragmentation : 39,2/h de s, Index de résistances 1.5 ? et qu’est-ce que le REM ?

Comme Jacro je me demande également si tout ce "déguisement" ne modifie pas fortement notre comportement nocturne....
Merci d’avance.

Ooupssssssss …. J’allais oublier l’essentiel : BONNE ANNEE à tous, qu’elle vous soit douce et pétillante !

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

Hello,

Pardon JACRO je n'avais pas vu votre dernier message, en effet, la première nuit en habit de cobaye ne permet pas toujours d'avoir une nuit significative par le stress que tous ces fils nous filent. Mais si votre fatigue et les autres symptomes sont toujours present il faut insister pour refaire une deuxieme nuit et il faut savoir qu'il est meme possible de la faire en ambullatoire, vous aller vous faire habiller a l'hopital, vous rentrer dormir gentillement chez vous et le lendemain vous aller vous faire retirer l'atiraille. Le fait de dormir chez soir permet pour certain de réduire le stress et de passer la nuit dans de meilleures conditions.

Marie S. si j'ai bien tout compris sur l'espression des résultats, vous risquez fort d'etre qualifiée d'apnéique et de rejoindre la communauté dark vadorienne, mais vous verrez ce sacrifice n'est rien quand on sait qu'il nous permet de retrouver une vie normale.
en revanche pour REM ca me fait penser à un groupe de musique mais dans le milieu medical je ne sais pas à quoi cela correspond

n'hesitez pas à donner de vos nouvelles

Portrait de Marie S.
J'aime 0

J'ai passé une 2ème nuit "masquée"... Résultat en 4 heures, j'ai dormi ... 29 minutes. J'ai joué la femme araignée en m'emberlificotant dans les fils car, en dormant, j'ai la désagréable habitude de faire des tours complets ... ce qui n'est pas recommandé quand on est relié à une table de nuit computérisée ... sans GPS :)) !
Aujourd'hui, avant de commencer ma carrière de darkvadorette, j'essaie un appareil assez léger et beaucoup moins rigide au niveau des tuyaux, ce qui permet plus de mobilité. Je vous tiendrai au courant de mes performances nocturnes.
J'ai rencontré plusieurs personnes qui se sentent réellement transformées grâce à cet appareil qui permet un vrai bon sommeil réparateur alors déguisement ou pas, cela vaut le coup non?

Pour Lavosgienne6, j'ai trouvé l'explication du terme REM : sommeil paradoxal.

Je me permets de reposer une partie de ma question ci-dessus : à quoi correspond l' index de résistances (sur mon graphique : 1.5)

Bonne nuit à tou(te)s.

Participez au sujet "Apnée"

Articles à lire concernant "Apnée"

  • Apnée ... L'apnée est l'arrêt de la ventilation. Commenter 0 ... }); L'apnée peut durer d'une dizaine de secondes, à plus d'une minute. Quand il ...
  • ... }); L'apnée du sommeil est un arrêt plus ou moins long de la respiration, sans ... au cours d'un examen pulmonaire (fonction respiratoire). L'apnée du sommeil est provoquée par une obstruction à la pénétration de ... types de ronflement selon qu'ils s'accompagnent ou pas d'une apnée : Le ronflement ordinaire. Le ronflement avec apnée durant le ...
  • ... de bradypnée (diminution du rythme respiratoire) et d'apnée (arrêt des mouvements respiratoires) s'accompagnant d'une coloration ... droite). Des accidents neurologiques quand les épisodes d'apnée sont prolongés. Certains patients présentent une forme modérée ...
  • ... se caractérisant par l'alternance régulière de période d'apnée (pendant laquelle le patient ne respire plus), et d'hyperpnée (période ...
  • ... secondaires tels qu'une somnolence trop importante et une apnée (difficultés respiratoires) entre autres.Il s'agit d'une technique qui ...