Portrait de mamanenzo

On vient de découvrir ça chez moi. Seulement j'en sais pas plus que ça. L'interniste m'a un peu expédié car pressé.. D'apres mon médecin traitant, la maladie ne s'est pas déclarée donc pas de traitement.

Mais questions sont les suivantes :

de quelle maladie parlait il?
quels sont les symptomes? ( je précise que je n'ai pas de symptomes on a découvert ça purement par hasard!)
c'est transmissible?

je vous remercie pour les réponses que vous saurez me donner

Portrait de antoine leporier
J'aime 0

antiphospholipides et anomalie du facteur XII
S'il s'agit du syndrome des antiphospholipides que l'on appelle également syndrome de soulier et boffa, anticoagulant lupique, il s'agit d'un syndrome d'exagération de la coagulation qui est le résultat de la présence à l'intérieur du sang d'anticorps antiphospholipides se caractérisant par des thromboses c'est-à-dire des caillots sanguins à l'intérieur des artères et des veines ces thromboses et ont pour caractéristique majeure de récidiver. D'autre part sur le plan obstétrical gynécologique on constate la survenue d'avortement répétition et de thrombopénie associée fréquente c'est-à-dire d'une baisse du nombre des plaquettes. Tout d'abord ce syndrome a été décrit chez les patients souffrant de lupus. Je profit de cette occasion pour vous inviter à lire les différents textes inhérents à ce que je suis en train de vous dire dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.
Par la suite on a découvert et l'on a observé des anticorps dirigés contre un ou plusieurs antigènes phospholipidiques qui étaient utilisés dans certains tests de coagulation et dans les réactions sérologiques de la syphilis.
Les anticorps antiphospholipides sont dirigés contre des protéines ou des complexes phospholipide protéines. On rencontre ces anticorps dans diverses circonstances notamment chez les sujets qui ne présentent aucun symptôme ou au cours de maladie du foie des infections par un virus par une bactérie en particulier Chlamydia pneumoniae, mycoplasma pneumoniae. Ils peuvent également se rencontrer au cours de cancer comme l'appellent cancers solides plus rarement les autres maladies du sang comme une hémopathie maligne une inflammation des vaisseaux, sarcoïdose, lupus et les thématiques disséminés, le rhumatisme inflammatoire etc. Les médicaments, également, il faut le savoir, peuvent être la cause de survenue du syndrome des antiphospholipides.
Les symptômes sont la survenue de thromboses qui récidivent nous l'avons dit, il peut survenir également des troubles neuropsychiques à cause des accidents vasculaires cérébraux, des convulsions parfois une démence. En ce qui concerne la spécialité obstétricale voici ce que l'on peut avancer en disant que la thrombose des vaisseau placentaire est susceptible d'entraîner des avortements à répétition en survenant spontanément chez une mère qui est porteuse d'anticorps antiphospholipides. Les complications lupiques (voir texte, lire texte sur le lupus érythémateux disséminé.
La mise en évidence dans le sens de l'anticoagulant lupique associé à un allongement du temps de coagulation est nécessaire il utilise intestin qui dépend des phospholipide. D'autre part les tests de pour les anticorps antiphospholipides sont quelquefois négatifs à la phase aiguë de la thrombose. Le reste des examens de laboratoire met en évidence une thrombopénie est parfois une fausse positivité de la réaction de Bordet Wassermann avec recherche anticorps anticardiolipine. Tout ceci est traité dans l'encyclopédie médicale vulgaris que je vous ai dit encore une fois à consulter.
Le traitement, en résumé, fait appel à l'aspirine à faibles doses soit environ 100 mg par jour. En présence de thromboses c'est-à-dire de calculs constitués de coagulum sanguins que ceux-ci soient l'intérieur d'une même d'une artère il est nécessaire de faire appel à l'héparine puis ensuite à des anticoagulants au à doses élevées. Si vous êtes confrontés à cette maladie vous serez également confrontés aux tests de INR.
En cas de grossesse il est conseillé l'aspirine à faible dose et interdisant thrombotique on associe l'héparine. Les corticoïdes c'est-à-dire la cortisone est utilisée chez les patients présente un lupus. Quelquefois, dans les centres spécialisés en hématologie il est utilisé les immunoglobulines c'est-à-dire les anticorps que Nathalie immunoglobulines polyvalente sous forme intraveineuse. Il faut signaler au patient que ce type de traitement a généralement une très grande efficacité au début mais que parfois par la suite l'effet transitoire.
Plus rarement les échanges plasmatiques sont également utilisés en ce qui concerne le syndrome des antiphospholipides nés dans une forme grave.
J'espere ne pas vous avoir trop fait perdre le moral. En acheter et non au courant.
En ce qui concerne le facteur de Hageman. C'est-à-dire le facteur 12 il faut savoir que l'hérédité s'applique de la manière autosomique récessive et sur le locus 5q33. Ceci se traduit par une légère tendance à l'hémorragie est un risque accru d'accident vasculaire cérébral. Les examens de laboratoire utilisé sont le temps de céphaline kaolin qui est allongé et le temps de prothrombine qui est normale.

Portrait de hylozo
J'aime 0

bonjour mamanenzo,

Je voulais juste vous rassurez, le message d'Antoine Leporier dit vrai, mais rien d'alarmant. Je parle en connaissance de cause. Pour vous expliquez le jour ou j'ai voulu un bébé il m'a fallu 3 ans, car on ne trouvaient pas le pourquoi du comment, pas faute de tomber enceinte, j'ai fait 4 grossesses arrêter et 1 fausse couche avant d'avoir ma fille.
Après X examens, dont 2 caryotipes, et orienté vers un hôpital ayant du personnel spécialisé vers le grossesse à risque ils ont découvert que j'avais un problème d'anticorps antiphospholipides. Une fois cela découvert, j'ai pu avoir ma fille sans aucune souci, avec un traitement biensur telque de l'aspirine et une piqure d' anticoagulants tous les jours et ce jusqu'au 8ème mois. Puis par la suite j'ai été déclenché, car elle ne se nourrissait pas correctement. Mais je dois avouer que pour moi je me sentais plus rassurer de la savoir à l'extérieur, elle était en sécurité hors de mon ventre. Tout cela pour dire qu'il ne faut surtout pas s'inquiéter il y a des médecins spécialisés et grace à eux il y a des solutions, ma fille en ai la preuve vivante, et à se jour je l'ai remercie, sans eux et leur compétence je n'aurais peut-être j'amais eu mon bébé. Le seul soucis c'est qu'ils n'ont pas été en mesure de me dire si cela était irréditaire.

Portrait de mamanenzo
J'aime 0

que d'informations!! je vous en remercie. Je vais lire tout ça une fois la tete reposée...

Pour information, j'ai déjà un loulou de deux ans. On a découvert ça chez moi apres.

Je vais tout lire et viendrais certainement poser des questions

encore merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Participez au sujet "antiphospholipides et anomalie du facteur XII"