Portrait de Tristou

Piéton j'ai été renversée par une voiture fin 2006...

une importante luxation épaule droite + fracture du trochiter
une fracture illio pubien (bassin à gauche)
une fracture ischio pubien (bassin à gauche)
une fracture tête du péroné (jambe droite)
contusions genou droit

pour mon malheur j'ai été très mal soignée l'hôpital n'ayant soigné que la luxation de l'épaule...

ne faisant pas confiance à l'hôpital c'est mon médecin traitant qui m'a suivie...
pour les fractures...

depuis cet accident impossible de faire taire les douleurs au genou, à la base de la première vertèbre, à l'épaule

j'ai donc consulté une rhumatologue sur Paris -loin de chez moi- pensant que cela s'arrangerait...

depuis début septembre cette année...

on m'a donc fait tout ce dont j'aurai eu besoin depuis l'accident -IRM genou- échographie épaule...

cependant, je ne comprends pas pourquoi les accidentés de la route n'ont pas systématiquement des radios de toutes leurs articulations car j'ai aussi eu un choc à la tête, etc. ou un scanner pour visualiser où se trouvent les chocs...

Aujourd'hui encore, on me soigne "petit bobo" par "petit bobo" c'est désespérant et on fait attendre attendre ... "cela va vous soulager"... mais... échec à chaque fois j'y crois mais... plus maintenant...

c'est trop long... rien n'a encore soulagé...

la CPAM me parle de préparer une éventuelle "préretraite", un licenciement puis Assédic puis préretraite... de commencer à contacter l'organisme près de chez moi pour un dossier handicapé

Quésako ?

Moi je voudrais guérir et reprendre une vie normale...

je précise que je pratiquais une activité sportive et que l'éventualité de reprendre s'éloigne chaque jour davantage... j'ai 55 ans pour mon malheur aussi car on me parle "d'âge", "de sport"...etc...

Portrait de GiguB
J'aime 0

Bonjour Tristou,
Cet accident et les conséquences en particulier, ont été douloureux.
Vous ne vous êtes sans doute pas assez plaint dès que vous avez été prise en charge suite à cet accident. Il faut toujours sembler souffrir plus que cela en a l'air si l'on veut être pris au sérieux afin d'être soigné au mieux. C'est mon ami qui travaille dans le secteur médical, au CHR de Lille actuellement, qui m'a dit cela.
Ce qu'il vous reste à faire aujourd'hui, c'est vous battre contre les moulins à vent qui vous ont mal soigné et qui veulent vous reléguer au rang des handicapés à présent. Je vous conseille la natation, le vélo, la marche et la kinésithérapie. Quant à vos douleurs, je crains que vous ne puissiez les soigner, seulement les soulager, avec l'exercice physique, voire une opération chirurgicale du genou douloureux (choisissez bien l'hôpital où vous vous ferez opérer !) si la souffrance est vraiment intolérable.
Et surtout, gardez le moral en toute circonstance...

Participez au sujet "Angoisses de quoi demain sera t il fait après un accident de voiture ?"