Portrait de Seb19

Bonjour, je suis tombé sur ce forum en cherchant des solutions a mes differents problèmes, je vous explique la situation ci-dessous. Je remercie d'avance ceux qui prendront la peine de me lire et de me repondre, ca va sans doute etre long.

Donc voila je suis un homme de 20ans, j'étais animateur sportif.
J'aimerais préciser que je suis fumeur depuis 17ans (tabac) et Cannabis depuis mes 18ans que j'ai bien entendu complement arreter apres ma premiere crise.

En février tout a commencé avec une énorme crise d'angoisse, j'ai appeler immédiatement l'ambulance ( a l'époque je ne savais pas ce que c'etais et ce qui m'arrivais )
Dans ma vie tout etais parfaitement normal, je travaillais, j'avais une copine j'etais sincerement heureux et satisfait de ma vie. Quand ces crises d'angoisses ont commencé j'avais peur de tout et absolument tout : Prendre les transports en communs, me rendre n'importe ou par n'importe quel moyen, et j'en passe. a l'heure d'aujourdh'ui apres avoir vus 2medecin géneraliste et 1 psy ma situation est plutot stable, je suis passer par differents traitement medicamenteux : Zafranpure, Deanxit, et Paroxetine Sandoz. quand je sentais une crise d'angoisse arrivée ( Generalement grosse bouffée de chaleur ) Je devais prendre du temesta (1mg) et par la suite j'ai pris de l'alprazolam (0.25)
Le temesta me donnais simplement l'impression d'avoir fumer un gros join pour etre franc avec vous ce qui n'etais pas plus bénéfique pour moi tandis que l'alprazolam est mieu je trouve mais on deviens très vite accros. Donc je disais que j'avais essayer plusieur traitement et je pensais aller mieu avec les traitement mais sincerement c'est juste psychologique, le fait de se dire : 'Je vais commencer un traitement et ca va aller mieu ' Nous relax apres le premier jours de traitement. J'ai donc décider d'arreter toute prise de médicament vers le début octobre ( Temesta & Alprazolam compris ) Aujourd'hui je ne sent pas vraiment de difference avec ou sans médicament je n'ai plus fais de crise d'angoisse depuis quelque mois mais il y'a bien un probleme qui est venu s'ajouter : Depuis quelques semaines j'ai une très forte impression que je vais m'évanouir a tout moments de la journée , je vois les choses très differement par rapport a ma vie d'avant (Normale) quand je leves les yeux au ciel je vois des petits points noires et j'ai une vision plutot etrange, comme si j'etais un peu sous drogue j'ai l'impression ( Mais ca j'ai depuis que j'ai fais les premieres crises) J'ai aussi pas mal de douleurs qui se manifestent un peu partout dans mon corps mais c'est surtout au niveau de ma poitrine et un des medecin generaliste m'a diagnostiquer de l'extrastytoles
J'avoue avoir parfois des probleme de sommeil, difficile a m'endormir sans télévision, difficile a m'endormir quand je suis seul...
Je tiens a préciser que mon pere a un passé plutot dépressif et qu'il a fais 2 crise cardiaque et aussi qu'il prends pas mal de médicaments a ce jour, je tiens aussi a préciser que 4 frères et que un de mes freres a exactement le meme probleme que moi sauf que lui avec un traitement medicamenteux il est passer au dessus des crises si je peux dire. Il prends un des medicaments qu'on m'a prescrit ; Paroxetine

J'aimerais préciser que suites a ces problemes j'ai perdu mon travail, je suis en recherche actuellement mes avec ses problemes de "Vision" et d'impression de tomber dans les pommes c'est très difficile. Je reprends aussi des cours du soir en septembre prochain pour finaliser mon projet d'éducateur sportif.

Mes questions sont les suivantes :

Est-il normal que ma vision ai changé ?
Est-il normal que j'apercois les choses bizzarement, que j'ai l'impression que je vais tomber dans les pommes?
D'ou peuvent venir toutes ces douleurs? (Poitrine et bras gauche plus souvent)
L'extrastytoles est-ce dangeureux?

Je remercie tout ceux qui m'ont lu et qui peuvent me répondre.

Participez au sujet "Angoisse, stress, vision anormale"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.