Portrait de Véronique F.

J'ai eu une ambolie pulmonaire et une phlébite importante au niveau de l'artère illiaque gauche à l'âge de 18 ans. Je prenais la pillule et je fumer très peu et pourtant cette association a eu sur moi des conséquences terribles. J'ai aujourd'hui 29 ans et j'ai toujours des séquelles de cette ambolie et cette phlébite, même sous anticoagulant à vie j'ai l'artère définitivement bouchée et j'ai la jambe plus grosse que l'autre.
J'ai découvert suite à des analyses génétiques que je faisais une résistance à la protéine C activée et une anomalie du facteur 5, en d'autres termes j'ai une coagulation trop importante .

Je souhaiterai dire aux jeunes filles qui souhaitent prendre la pillule de bien se renseigner auprès de médecins compétents et ne pas hésiter à demander plusieurs avis car pour ma part ma gynécologue de l'époque n'a pas pris en compte de ce problème de coagulation qui était pourtant connu de mon médecin de famille et de ma gynécologue.

10ans se sont écoulés, j'ai eu 2 enfants, les grossesses ont été surveillées de très près; les longs déplacements me sont très pénibles physiquements, j'ai depuis fais 3 phébites même sous anticoagulants; elles ont été prises tôt car je me suis malheureusement familiarisée aux premiers symptômes.

Participez au sujet "Ambolie pulmonaire à 18 ans"