Portrait de donjuan

J'ai été diagnostiqué fracture de stress du 2eme métatarse il y a 5 mois. Pendant près d'un mois, j'ai eu une phase chaude et enflé avec des douleurs quasiment insupportable. Suite à cela mon pied a commencé une phase froide avec moins de douleur. J'ai tous les symptomes d'algodystrophie sauf que je suis en phase froide dans la journée et en phase chaude à tous les soirs depuis plus de 3 mois. Je n'ai pas de douleur si je ne me porte pas sur la plante des pieds sinon je m'écroule sous la douleur. Mon médecin et l'orthopédiste penche également sur le même diagnostic mais ne comprenne pas ce changement de phase froide et chaude à tous les jours. Je viens de passer un IRM qui ne révèle pas grand chose à part peut-être une synovite de la 2eme phalange-métatarse. On ne voit aucune fracture de stress et je me demande même si j'en ai déjà eu une puisque cela a commencé sans aucun incident et pendant une période très stressante et anxieuse. Je n'ai jamais vu sur aucun site ces 2 phases en même temps. J'attends une réponse, Merci

Portrait de Marie-Lo
J'aime 0

Bonjour !!
Les algodystrophies peuvent provenir de plusieurs raisons, en autres le stress. C'est neurologique et c'est très long à soigner. Pas de médocs et pas de traitements miracles à part patience et kiné. Vous pouvez aussi voir un rumathologue pour des infiltrations et de légers anti-dépresseurs. Je compatis car j'en souffre depuis plusieurs semaines et même le dafalgan codéine ne vient pas à bout de mes douleurs. Courage !!!

Portrait de amourette62
J'aime 0

bonjour je suis atteint d'une algodistrophie qui est venus se greffer suite à une mauvaise entorse de ma cheville droite qui durents depuis trois mois et demi bientôt quatre mois à la fin janvier mais je ne comprend plus rien avec divers explication car moi je soufre de douleurs intense et je constate des fois que mon pied se gonfle un moment puis se dégonfle ,se regonfle tous le temps comme ça et au niveau de ma cheville droite ça reste toujours gonfler et bleu donc mon médecin me dis de bouger en marchant sans forcer et moi je fais ce qui me dis et je marche tout en m'aidant des béquilles et là mon pied se mets à craquer et là je ressent une douleurs insupportable qui me donne la sensation de perdre de la force et provoque la chute et je prend des antidouleurs comme genre paracétamol almus 1 gramme et je fais des séances de kiné comme la ionisation puis du chaud ,du froid et le massage du pied avec du voltarène.
parcontre je voudrais savoir si c'est normale que mon pied droit ne supporte plus le constacte du lit et je suis obligé de le mettre à l'extérieur du lit et quand je mets mes chaussures je ressent une douleurs au niveau de ma cheville qui est gonfler.
au dénut j'étais en phase froide et maintenant je suis en phase chaude en ayant toujours les mêmes douleurs .
je vais mercredi 19 janvier passer une scintigraphie osseuse et faire aussi un dopler veineux car j'ai aussi mon mollets gonffler suite à cette maladie.
pouvez vous me dire si c'est normale ce genre de problème existe chez pas mal de personnes qui ont comme moi cette maladies.

Participez au sujet "Algodystrophie - phase chaude et froide en même temps"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Algodystrophie - phase chaude et froide en même temps"

  • Le dosage des bicarbonates dans le sang permet d'évaluer l'équilibre acidobasique.

    Avant de doser des bicarbonates il est nécessaire de prendre quelques précautions. Tout d'abord il faut séparer rapidement les globules rouges et garder le plasma c'est-à-dire la partie liquide du sang débarrassée des globules rouges, des globules blancs ainsi que des plaquettes, à l'intérieur de tubes pleins et fermés hermétiquement puis mis au réfrigérateur.

    L'intérêt physiologique du dosage des bicarbonates est celui du tampon acide carbonique/bicarbonates. Ce tampon joue un rôle particulièrement important afin de maintenir le pH c'est-à-dire l'acidité sanguine ainsi que dans l'équilibre acidobasique.

    Les valeurs normales des bicarbonates dans le sang sont (les valeurs normales varient selon la méthode) :
    53,5-62,4 volumes pourcentage soit 24 à 28 millimolles par litre.

    On constate une augmentation des bicarbonates dans le plasma en cas d'alcalose métabolique c'est-à-dire qu'on constate une augmentation concomitante du pH sanguin surtout quand le patient présente des vomissements avec une perte de suc gastrique acide. Cette augmentation avec alcalose métabolique se constate également au cours des déficits en potassium.
    Au cours de l'acidose respiratoire il est constaté également une augmentation mais aussi avec diminution concomitante du pH sanguin et une augmentation de la pression partielle en CO2 surtout dans le patient souffre d'emphysème pulmonaire et en cas d'insuffisance respiratoire.

    On constate une diminution des bicarbonates dans le sang en cas d'acidose métabolique avec diminution concomitante du pH sanguin surtout en cas d'acidocétose diabétique, d'acidose lactique, de diarrhée, d'insuffisance rénale et d'intoxication par l'aspirine.

    On constate également une diminution des bicarbonates dans le plasma en cas d'alcalose respiratoire et augmentation concomitante du pH sanguin avec diminution de la pression partielle en CO2 en cas d'hyperventilation.

  • Un thrombus est un caillot de sang obstruant un vaisseau sanguin.

     

     

  • Le plasma est le composant liquide du sang qui contient le sérum et des éléments coagulants. Lorsque ces derniers sont éliminés, il ne reste plus que le sérum.

    C'est un liquide de coloration jaunâtre correspondant à une partie du sang contenant les éléments figurés qui sont :

    • Les hématies (globules rouges).
    • Les leucocytes (globules blancs).
    • Les thrombocytes (plaquettes) en suspension dedans.

    Le sérum est débarrassé de la fibrine et d'autres agents responsable de la coagulation .

  • La science ne cessant de progresser, il est maintenant possible de se soigner à partir de nos propres cellules.

  • L'hypovolémie (en anglais hypovolemia) est la diminution importante du volume sanguin circulant, et de celui qui est immobilisé dans le réservoir sanguin.