Portrait de xavier6362

Bonjour
Pour celles ou ceux qui auraient des doutes quand à savoir si une personne de son un entourage présente des signes de" buveur en cachette", voici une liste non exhaustive des signes qui ne trompent pas :
- Il s'absente régulièrement pour des futilités (courses, banque,...)
- Il ne vous remet pas le ticket de caisse ou alors "le bon"
- Il est toujours anxieux et sur le qui-vive
- Il tremble, transpire
- Vous retrouvez des"cadavres" un peu partout car il a oublié mais il va vous dire qu'il y a longtemps qu'ils se trouvaient là !
- Les fonds de vos bouteilles disparaissent peu à peu ou se remplissent mystérieusement (d'eau, bien sur)
- Son haleine le trahit et il prend des chiques, ail, papiers, bonbons,...
- Il n'a plus d'appétit (où le brasseur passe, le boulanger s'abstient)
- Il est souvent malade pour son métier ou fait semblant de l'être
- Lors d'une soirée, il ne boit pas mais semble énormément s'ennuyer(ce qui ne veux pas dire que toutes les personnes qui s'ennuient lors de ces festivités ne sont pas toutes des alcooliques)
- Il évite le plus possible les contacts "rapprochés"
- Il est selon les cas, violent, endormi, vaseux,"à côté de la plaque",irritable,euphorique,......

Les cachettes :
En fait, tous les endroits sont "bons" pour l'alcoolique "en cachette"
Souvent c'est dans le coffre de la voiture, dans la cave, dans une boîte à outils enfin tous les lieux où il pense que vous n'irez pas.
Certains "s'arrangent" aussi avec les patrons de petits magasins du coin.

Voilà. Je m'excuse quand même auprès de ces personnes pour dévoiler une partie de leurs"secrets" mais j'estime que c'est pour leur bien et celui d'autrui.
Si vous estimez que mon message est diffamatoire, faites-le moi savoir et je le supprimerai.

Bien à vous

Portrait de vercingetorix
J'aime 0

Tu as oublié dans ta liste le réservoir de la chasse d'eau,ça reste au frais et permet d'aller boire sans attirer l'attention
Quand la personne en est à ce stade,il se sait alcoolique mais n'a pas le courage de se l'avouer
Le jour où il en aura vraiment pris conscience,il essayera d'arreter
C'est un alcoolique ayant pratiqué durant 25 ans qui t'ecrit -abstinent depuis bientôt 27 ans-

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Vrai et bravo à toi vercingetorix pour tes 27 ans. Moi, je suis un "bleu" bientôt un an !

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Bravo à vous pour votre volonté! chapeau bas d'avoir pris le taureau par les cornes.

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Merci doucemangue. Vous savez, il suffit parfois de peu de chose pour prendre conscience que l'on est allé trop loin ! Moi, le "déclic" s'est fait voici plus d'un an lorsque l'on ma fait sous-entendre que si je continuais, je n'avais plus longtemps à vivre. En plus, j'avais une grosse "épine dans le pied" : j'en avais plus qu'assez de mon boulot. Grâce ou à cause de mon alcoolisme, j'ai été retraité à 47 ans ! Après 26 années de services, je perçois un traitement honorable. De plus, je buvais pour +/- 500 euros/mois. Le calcul est vite fait : je vis bien.

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Bois mais dis aux enfants "chutt c'est un secret ,il ne faut pa sle dire à papa/ maman"

Portrait de xavier6362
J'aime 0

En parlant d'enfants, ca me rappelle une anecdote : j'habitais un building de 7 étages. Mon appartement se trouvait au 2e et tout le monde, dont moi, nous avions un grenier au 7e où j'entreposais mes "munitions".
Lorsque je rentrais des courses, je prenais l'ascenseur pour me rendre directement au 7e pour y planquer les "bibines"
Un enfant de voisin (6 ou 7 ans) s'est étonné auprès de son père qu'à chaque fois, je montais au 7e et non chez moi !!!!

Participez au sujet "Alcoolique dit "en cachette""