Portrait de cat 82

bjr a tous j aimerai avoir de l aide ma soeur est alcoolique
et apres plusieurs cure rien n y fais
je ne sais plus quoi faire!
plus rien est important pour elle,ni ses filles ni sa famille.
connaissez vous des lieux ou il y a des cures de desintoxication

Portrait de nanette31
J'aime 0

bjr, c'est dur d'avoir un proche alcoolique, mais il faut essayer de protéger au maximun les enfants , votre soeur a t elle un mari ? c'est terrible pour des enfants de voir leur parent (père ou mère) se détruire ainsi, il faut vraiment leur expliquer qu'ils n'y sont pour rien, en parler à des gens qui ont l'habitude. si elle a fait des cures, il doit y avoir des assistantes sociales qui peuvent vous donner des conseils, ou vous pouvez les voir dans un autre cadre, il y en a partout ...mais les cures qu'a fait votre soeur c'est parce qu'elle le voulait ou a t elle été forcée ? car la guérison dépend de sa propre volonté(on fait que nous répéter ça...). il faut permettre aux enfants d'en parler et justement aborder le sujet. il faut qu'ils sachent la vérité même si elle est dure à entendre. ils seront plus fort pour continuer dans leurs vie. mais je sais que ce doit être très dur, car c'est votre soeur vous voulez l'aidez et vous vous sentez si impuissante et bien c'est normal. si elle veut s'en sortir elle a le pouvoir de le faire, vous pourrez vous battre de toute vos forces, cela ne servira à rien, le combat c'est à elle de le mener (je vous répète là tout ce que les médecins et spécialistes m'ont dit pour mon mari) alors ne vous découragez pas, gardez plutot
vos forces pour sortir les filles le maximum de cet enfer car elles c'est ce qu'elles vivent certainement...je suis peut être dure mais mes filles et moi on a vécu la même chose et je suis partie tellement la vie était insupportable avec mon mari alcoolique (malgré tout l'amour que je lui portais) il a fallu faire un choix et j'ai fait celui de la vie...c'est dur mais c'est comme ça; celui qui boit sinon entraine toute sa petite famille vers le bas (sans le vouloir, sans s'en apercevoir, mais c'est ainsi...) alors il faut sauver ce qu'il reste de la famille avant d'être tous entrainés en bas...cela ne veut pas dire laisser tomber, moi j'aide toujours mon mari mais avec beaucoup de recul et je vis ailleurs seule avec mes filles. voilà je sais pas si mon témoignage t'auras un peu éclairci les choses, en tout cas sache que ton cas n'est pas isolé on se retrouve tous dans la même détresse et même impuissance face à l'alcool. il faut essayer de frapper à plusieurs portes...et surtout surtout ne pas rester seul face à ça, en parler extérioriser tout ça , c'est vraiment le premier pas, pour le malade et pour l'entourage.
VOILA ce n'est que mon humble avis d'après ma triste expérience. mais la vie continue il faut avancer pour les enfants...bon courage ...

Portrait de cat 82
J'aime 0

Bjr je vous remercie de votre reponse
Depius votre message ma soeur est rentree a l hopital c son compagnon ki la fais rentree au urgence
Je suis tres decue car cela fais a peine un mois k elle est sortie de cure
mais comme vous dites je croie ke si elle n a pas envie d aretter d elle meme rien ni fera
Pourtant elle a 2 filles malhereusement elle ont beaucoup beaucoup soufert de cette situation
Cela fais 1 pe plus d 1an kelle sont placees en foyer d acceuil ma soeur devais les reprendre au mois de juin mais je pence que c fichue
Parfois je pense kelle n aimes pas c filles
Cette semaine elle ma dit que rien n ete plus important ke l alcool
c tres dure d entendre ca si elle ne fait d effort pour nous sa famille elle pourrais se battre pour ces filles
En plus il faut savoir k avec tous sa elle a une sirose du foie et vu k elle continue a boire je crain pour sa vie elle c tous sa mais elle s en fiche
Quand je l ai fais rentre en cure pour la premiere fois elle ne l avais pa encore mais depuis les choses on change
En plus elle est tres jeune elle n a ke 34 ans
Votre mari a t il fais des cure de degout?Nous avons envie d essaye
voila j espere ne pas trop vous avoir ennuyer
Bon courrage a vous et vos enfant
Merci nanette 31
Catherine du tarn et garonne

Portrait de nanette31
J'aime 0

Bjr, pour répondre à ta question, mon mari a toujours refusé toute aide, toute cure, quand il a été hospitalisé (plus de 14 fois ...en deux ans) ça a toujours été en HDT, ou bien parce que son état était tellement grave qu'il partait sans s'en rendre compte...et à l'hopital quand il avait retrouvé ses esprits, une fois soigné , la première chose qu'il a toujours voulu c'est quitter l'hopital aussitôt, et rentrer pour recommencer il a toujours tout refusé, les cures, les psychologues, les psychiatres, les groupes de paroles..toute aide qui aurait pu le sortir de là il a toujours refusé (et ça c'est très dur à encaisser mais avec le temps et du recul on finit par y arriver, car on en a tellement marre à force de souffrir et d'espérer quelque chose qui n'arrivera jamais (mais attention là je cite notre cas personnel chaque situation et chaque être réagit différemment) ta soeur y arrivera peut-être, personne ne peut le savoir. la seule chose c'est que c'est très dur de vivre en acceptant la destruction d'une personne qu'on aime... et surtout se dire ça va durer combien de temps ? quand ce cauchemar va s'arrêter ? allez bon courage... quelles ages ont ses filles ? (le tutoiement ne te dérange pas?)

Portrait de cat 82
J'aime 0

Bjr nanette31
Tous d abord merci encore une fois de ta reponse(comme tu me la demande il n y a pas de probleme on pe se dire tu)
Sa me fais du bien de parler avec toi!
Les filles de ma soeur ont 13 et 15 ans elle sont tres decue par leur meres encore une fois!
G u mon bo frere hier il ma di ke le doc fera sortir ma soeur ce jeudi.
jusk a maintenant elle avais un cachet l esperal pour lui enlever l envi de boire mais elle le prenait kan elle en avait envie je pense
Donc des jeudi c son copain ki lui fera prendre le midi oblige de faire comme avec un enfant
C vrai ke c tres tres dure a subir tous ca de plus se ki me me en rogne c est ke nous avons deja vecu tous ca etant petite avec ma maman alors k elle reproduise tous ca alors ke nous en avons beaucoup souffert me me encure plus hors de moi
merci
bon courrage a toi
pe tu me dire k elle ages on t filles?
Catherine

Portrait de nanette31
J'aime 0

bonsoir, mes filles ont 9 ans et demi et 13 ans bientôt pour l'autre. c'est sûr que la déception pour les enfants est immense, surtout quand on s'accroche à l'espoir que sa maman (ou son papa) va enfin finir par se soigner pour de bon...alors la déception est toujours plus grande. pour ma part et les sentant sans cesse souffrir (comme moi), j'ai choisi de me faire aider par le médecin traitant puis par une psychologue pour évacuer cette souffrance et j'ai appris avec le temps qu'il ne faut rien leur cacher (sans rentrer non plus dans les détails) mais elles ont compris que l'alcoolisme de leur papa est une maladie qu'elles ne sont pour rien en cause (car au début quand c'est arrivé, je me suis remise en cause, me culpabilisant et pensant que le problème venait de moi, mais les petites aussi se faisaient pleins d'idées (du style : il nous aime plus on n'est pas "aimables" qu'est ce qu'on a fait ? pourquoi papa fait ça c'est de notre faute ? ....et j'en passe tous les questionnements que cela entraine, et toutes ses peurs...)
elles savent maintenant que malheureusement leur papa refusant de reconnaitre son état et de se soigner, il ne peut que lui arriver malheur, on aborde le sujet de sa mort et elles savent qu'elles peuvent en parler à tout moment et quand elles en ressentent le besoin. C'est une bien triste réalité (que l'on subit) mais il faut faire avec c'est celle de notre histoire mais elles savent et c'est important que dans la vie il y a eu et il y aura du bon , car on se remémore les périodes heureuses , les périodes pendant lesquelles leur papa était présent pour elles, physiquement et moralement. on sait qu'il y a le papa d'avant et le papa comme il est devenu. nous c'est notre façon de nous en sortir pour l'instant. d'accepter ce qui va arriver comme quelque chose d'inévitable et sur lequel nous n'avons aucun pouvoir ...et je te rassure on passe tous par ces périodes ou l'on déteste cette personne qui pourtant est si chère dans notre coeur, on passe de la révolte à la pitié, à la colère à la peur...à l'incompréhension, tout un mélange de sentiments opposés qui nous embrouillent tellement l'esprit on finit par ne plus savoir par quel bout continuer...si toi aussi tu as vécu l'alcoolisme de ta mère c'est évident que ça doit te torturer l'esprit de voir ta soeur reproduire le même schéma, mais en fait il parait que certains enfants malgré avoir vécu le pire avec leur parent alcoolique reproduise la même chose une fois adulte ...c'est si compliqué d'essayer de comprendre ...allez bon courage car en fait c'est vrai que ça soulage de partager avec d'autres dont la vie est perturbée par cette m.... d'alcool,
mais personne n'a de solution...chaque personne qui boit a sa propre vie entre ses mains et elle en fait ce qu'elle veut indépendemment de ceux qui l'aiment et l'entourent. Nanette.

Portrait de marialcoolique
J'aime 0

bonjour, mon mari est alcoolique depuis au moins 5 ans c un enfer il a deja fait au moins 3 tentative de suicide il a ete 1 fois en maison de repos et il a ete en maison psychiatrique et 1 fois en cure et rien ne marche a chaque fois il replonge de plus belle le pire ces qu'il est suivie part un psychologue et alcoologue et une fois le rendez vous terminer il va faire les bar il boit environ une bouteille de wisky ou volka part jour il fait que de mentir il cache ces bouteille et il boit avec sont traitement pour l'alcool jai le droit a des insulte quand il es bourrer que me conseiller vous jai 4 enfant 21ans 16ans 12ans et 2ans merci de me repondre

Portrait de fabienne2
J'aime 0

bonjour, je réponds à marialcoolique car je suis dans la meme situation mon mari boit déjà le matin à 10H, un rien l'énerve et en fin de journée, il faut rester tranquille sinon c'est le déluge... ne surtout pas répliquer, et meme le silence l'énerve... ce n'est pas une situation familiale idéale ni pour moi ni pour le fiston.. tjrs à peser les mots et les gestes... vie sociale ... zéro... vie affective.... rien et le pire c'est qu'il ne se rappelle plus de son état le lendemain matin... et puis cà recommence... chaque jour, meme scénario....
difficile de vouloir aider quelqu'un qui n'admet pas son état et qui dit que c'est la faute aux autres, il se sent persécuté, tjrs négatif, jaloux
voilà... pour ma situation actuelle.. j'espère trouver ici un peu de réconfort.. merci d'avance

Participez au sujet "Alcool"

Articles à lire concernant "Alcool"

  • ... les drogues les plus courantes, le  canabis, le tabac, l'alcool, la cocaïne, l'héroïne et le crack sont celles qui sont le plus ... un paquet de «cigarettes normales ».En ce qui concerne l'alcool il est nécessaire de savoir que le syndrome d'alcoolisation foetale ...
  • ... S'abonner Alcool et dopamine ... La consommation d'alcool quand elle devient chronique (s'étalant dans le temps) et importante, ...
  • ... S'abonner Alcool et adolescence ... une thèse dont le sujet était : « les adolescents et l'alcool : le médecin de famille a-t-il une place dans la prévention ? » ...
  • ... S'abonner Alcool (effets sur le système nerveux central) ... L'alcool a un effet, immédiat ou à plus ou moins long terme, sur le système ...
  • ... excés des liquides toxiques. Le plus souvent il s'agit d'alcool éthylique (alcool classique).Le terme dipsogéne désigne ce qui provoque la soif. Ce ...