Portrait de famdeb

Mon père est atteint depuis plus de deux ans d'une fibrose pulmonaire avancée, qui l'oblige à vivre sous assistance respiratoire et qui ne lui laisse plus aucune autonomie. Lui qui était un hyperactif (travail physique 7j/7 et ne comptais pas ses heures) se retrouve obligé de rester à la maison. C'est très dur pour lui et nous faisons de notre mieux (ma mère et mes deux frères et soeurs) pour que cela lui semble le moins pénible possible, en faisant preuve de bonne humeur, en discutant avec lui, en écoutant ses conseils...

Malheureusement cela devient de plus en plus dur pour nous tous, tellement il est aigri par la maladie. Toute discussion est sujet à dispute, pour peu que nous ne soyons pas du même avis que lui, et même sur des sujets tout à fait anodins. On hésite donc à lui parler de peur de se faire engueuler. La terre entière est une bande de cons et de bons à rien, et bien évidemment nous en tête. Il est vraiment odieux et c'est impossible de lui faire entendre raison. Il se braque et l'ambiance n'en est que plus difficile.

Ma mère, qui le subit au quotidien craque complètement, et angoisse à l'idée de rentrer du travail et de le retrouver. Cette situation n'est vraiment pas saine et ne pourra pas durer longtemps. Malheurseument rien n'y fait, nous nous sentons tout à fait impuissant.

Avez-vous une idée pour changer cette situation?

Quelqu'un nous a dit qu'il pouvait s'agir d'une forme de dépression, mais mon père est déjà réfractaire au corps médical. Pour lui la dépression n'existe pas c'est une maladie fictive. Il ne l'admettrait jamais. Difficile d'ajouter en douce un médicament à la liste qu'il prend déjà, il connait les indications et les posologie de chacun et refuserait de prendre un anti-dépresseur ou associé.

Participez au sujet "aigri par la maladie"