Portrait de allya

un membre de ma famille a été hospitaliser en urgence puis en réa suite à une hencéphalopathie hépathique . Les médecins l'ont mise
en coma artificiel et nous ont annoncé que le 48hoo à venir étaient cruciales .Elle s'est réveillée vendredi AM qd ils ont tenté d'oter le respirateur .Elle est alcoolique depuis des années et a une cirrhose du foie depuis quelques années aussi .
SON état actuel est alarmant elle est réveillée mais semble pas totalement "avec nous" elle répond à nos questions mais c'est "flou"
les médecins ont dignostiqué aussi une infection respiratoire et une autre urinaire Son foie fonctionne à 20 % elle vomit du sang( l'estomac serait il atteint? ) elle ne se nourrit pas puisqu'elle vomit tout
Que nous réserve les jours à venir? Merci de nous répondre nous sommes très soucieux

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

L'encéphalopathie hépatique est le résultat d'une accumulation de toxine à l'intérieur du cerveau, faisant suite à un mauvais fonctionnement du foie. Les examens sanguins mettent en évidence une élévation de la quantité d'ammoniaque. Ce ci reflète indirectement les toxines qui se sont accumulées dans l'organisme du membre de votre famille.
Et les manifestations cliniques c'est-à-dire les symptômes qui apparaissent comprennent tout d'abord de tremblement puis une confusion, somnolence et ensuite un coma.
Un grand nombre de substances sont libérés par l'organisme et sont responsables des symptômes précédemment décrits. Ainsi de faux neurotransmetteurs chimiques comme par exemple l'octopamine joue également un rôle très important.
le GABA c'est-à-dire l'acide gamma aminobutyrique qui est un autre neurotransmetteur joue un rôle important dans la diminution de la conscience Ceci est le résultat d'une insuffisance de fonctionnement du foie qui n'extrait pas convenablement les acides aminés précurseurs qui sont produites au niveau de l'intestin.
Plus récemment on a mis en évidence, à l'intérieur des noyaux gris centraux, grâce à l'imagerie médicale et en particulier à l'I.R.M., des dépôts de manganèse à l'instar de ce qui se produit chez les patients cirrhotiques accentuant l'effet de l'encéphalopathie hépatique.

Le contexte clinique particulier de cette personne qui se caractérise par des saignements du tube digestif (oesophage ou estomac) semble aggraver le pronostic.

L'évolution de cette patiente est directement dépendant des fonctions hépatiques c'est-à-dire de la capacité qui reste au foie à éliminer les toxines qui s'accumulent au niveau du cerveau mais aussi d'éventuelles aggravation des hémorragies digestives, et d'autres complications à venir sans doute (pancréas etc.).

Il est donc impossible de poser un pronostic comme ceci sans en savoir plus (analyses de sang, imagerie médicale etc...

Je vous invite à lire les textes concernant certains termes difficiles à comprendre (bien entendu encéphalopathie hépatique mais aussi noyaux gris central, cirrhose, hémorragies digestives, acides aminés essentiels etc. )

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "aide svp"