Portrait de tonyx

Bonjour,
j'ai à peine 22 ans que je souffre déjà de crises de paniques/angoisses je crois.
Il m'arrive en effet d'avoir des moments de paniques/angoisses en pleine journée ou pendant la nuit quand je suis éveillé. Cela survient selon moi quand je suis fatigué, stressé, ou bien lorsque je manque d'air, d'ailleurs ce dernier facteur devient de plus en plus présent psychologiquement surtout je pense, il m'arrive de croire que je respire pas bien ou pas assez, qu'il me manque d'air, alors je panique un peu et essaye de respirer calmement ce qui me fait peur d'ailleurs.
Car il m'est souvent arrivé d'avoir des moments de panique dans des endroits où l'air se fait rare et chaud comme dans le RER/metro l'été provocant des crises de panique et le fait de vouloir respirer profondément me fait parfois tourner la tête (suroxygénation ?) et amplifie la crainte, de coma notamment.
Je pense être psychologiquement atteint d'une peur du coma aussi, depuis que j'ai eu plusieurs expérience dans le domaine. Je crains en effet le coma qui prévient seulement quelques secondes avant d'y être mais est difficilement évitable lorsque ces moments apparaissent, et par ailleurs je crains le coma dont on ne se reveille pas, la peur d'y tomber sans que personne ne puisse m'y sortir.

Quelqu'un connait il des cas dans mon genre ? Des causes ? Des solutions ?

Merci.

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour tonyx,

Tu sais, il n'y a pas d'âge pour avoir des paniques et je crois que plus ça va et plus il y a de jeunes qui en souffrent. Je comprends parfaitement ce que tu vis, ayant vécu la même chose, paniques/angoisses et ce qu'on appelle : la peur d'avoir peur. Tu vois que c'est un peu compliqué à expliqué !!!!

Moi ma première panique je l'ai vécu à 17 ans et je suis rester avec cette peur pendant longtemps ( peur de la mort, que mon coeur cesse de battre ou encore ne batte pas assez vite, tu vois le genre.

Si tu savais à quel point cela à pu me gâcher la vie c'est incroyable. J'avais beau me raisonné mais rien n'y faisait, la panique était plus forte que ma raison. Ça empoisonne la vie à petit feu !!!!

De plus ça survient toujours sans qu'on s'y attende. On commence à manqué d'air, le coeur nous palpite, les mains et les pieds deviennent moites ou carrément froid et c'est la perte de contrôle totale.
Pour moi les endroits les plus susceptibles de provoquer les crises étaient : traversé un pont, les tunnels, les ascenceurs, les endroits restreints et trop de monde autour.
Comme tu peux voir la liste est longue et ne s'arrête pas là !!!!
Le simple fait de penser qu'il puisse se produire une panne de courant et c'était reparti de plus belle ( impression d'étouffé )
Combien de fois, en pleine nuit j'ai dû réveillé mon copain afin qu'il vienne marcher avec moi, même la maison me paraissait trop petite ( surtout la chambre à coucher, car lorsque je sortais de la chambre et que je me promenais dans la maison, il me semblait me sentir mieux. Souvent je me suis retrouvé sur le canapé pour dormir par besoin d'air et d'espace ) Tu imagines la patience de mon copain, se lever à 2 ou 3 hres de la nuit pour aller marcher afin que je puisse me sentir mieux.
J'avoue que ce fut un vrai calvaire à vivre. Ce qui m'a aider a été de voir un psychologue et mon médecin traitant m'a prescrit des relaxants et des anti-dépresseur.
Il m'arrive encore d'en faire mais maintenant, j'ai appris à les contrôler et les géré.

Crois-moi, si j'ai pu m'en sortir, dis-toi bien que toi aussi tu peux y arriver. Il faut juste t'armer de patience et surtout de ne pas avoir peur d'en parler. Ce qui fut ma plus grave erreur car je croyais que j'étais la seule au prise avec ce problème et j' avais peur de passer pour une folle.

Je te souhaites bon courage et bonne chance !!!
Donne de tes nouvelles, à bientôt !!
bisous
amitié
jory-lou

Portrait de tonyx
J'aime 0

Salut Jory Lou, et merci pour ton témoignage qui m'éclaire un peu. Pour ma part je ne crains pas le noir ou les petites pièces, mais les endroits ou l'air est chaud et trop partagé avec d'autres ! lol Et il m'arrive d'avoir des vertiges dans les endroits où il y a trop de mouvements de foules, d'avoir des troubles de la vue même dans les pires moments de chaleur + mouvements de foule.
Bref c'est l'horreur, je vais aller voir un médecin voire un psy je pense car ca devient trop perturbant (surtout au travail !) et plus j'y pense plus j'en ai peur, c'est donc a priori psychologique!
J'esperes pour toi que ca va mieux et que tu ne reveilles plus ton copain les soirs! Mais c'est vrai que ton cas se rapproche un peu du mien avec les palpitations, mains moites etc.

merci en tout cas.
j'prends rdv de suite ! lol
bises

Portrait de zuzidart
J'aime 0

Bonjour tonyx
je pense sincèrement que vous allez prendre SANS tarder les résolutions que préconise josy-lou car il vous a résumé la marche à suivre.
Moi-même étant un anxieux de nature, j'ai pensé m'en sortir sans l'aide de personne, au lieu de cela je n'ai fait qu'accenter mon problème.
Ce qui m'a incité d'aller voir mon médecin traitant qui lui tout comme josy-lou m'a dirigé vers un spy.+ relaxants que je ne citerai pas ici, ce sont les vacances d'été que j'ai littéralement pourries mais également par la même occasion celles de mes prochesqui m'ont incités à réagir.
Bien sûr, cette époque est lointaine ( + ou - 25 ans ) et poutant, en vous lisant, j'ai revécu tous ces moments très difficiles, alors que j'aurais pu aisément en allant plus rapidement auprès de professionels m'en sortir beaucoup plus vite.
Aussi, vous prenez la seul solution valable pour vous en sortir, car n'oubliez pas ce que vous faites andurer à vos proches par manque de courage de votre part.

courage, décidez-vous maintenant, c'est la meilleure solution et vous verrez par vous même que vous regarderez la vie sous un angle complètement différent et l'harmonie de vos proches sera beaucoup plus lumineuse.
cordialement

Participez au sujet "Accélération du coeur, crise de panique ??? Risques ? Coma ?"