Vitamine E : Symptômes

Physiologie 

La vitamine E joue un rôle important dans l'organisme par son action antioxydante au niveau cellulaire. Elle intervient ainsi dans la prévention de différentes pathologies. 

Elle joue un rôle dans :

  • La stabilisation de la membrane cellulaire.
  • L'activité de certaines enzymes.
  • L'agrégation des plaquettes sanguines.
  • La protection des globules rouges contre les substances oxydantes (radicaux libres), le ralentissement du vieillissement cellulaire.
  • La protection contre les maladies coronaires.

Chez le rat, sa carence entraîne :

  • Une atrophie des testicules avec disparition des spermatozoïdes.
  • Un avortement.
  • Des troubles portant sur le système neurologique et musculaire.

Les besoins quotidiens  sont :

  • 3 à 10 mg par jour pour l'enfant soit six unités internationales.
  • 12 mg pour l'adolescent et l'adulte.

On la trouve dans :

  • Huiles végétales (margarine contenant des acides gras poly-insaturés).
  • Céréales.
  • Fruits secs et plus particulièrement les oléagineux.
  • Germes de céréales.
  • Cacahuètes.
  • Légumes verts.
  • Viande animale (foie).
  • Lait et laitages.
  • Jaune d'œuf.
  • Beurre.

Physiopathologie 

 Dans les pays industrialisés, la carence en vitamines E n'est pas fréquente.

Elle survient néanmoins dans quelques cas particuliers et entraîne :

  • Prématurité.
  • Malabsorption digestive chronique, comme en cas d'ablation d'une partie de l'intestin (l'iléon).
  • La maladie de Crohn.
  • Maladie génétique comme l'abétalipoprotéinémie (perturbation du métabolisme des lipides : réactions chimiques faisant intervenir les corps gras dans l'organisme).
  • Mucoviscidose.
  • Anémie par diminution de la durée de vie des globules rouges.
  • Augmentation de la fragilité des capillaires (minuscules vaisseaux).
  • Perturbation du fonctionnement normal du système nerveux central.
  • Perturbation du fonctionnement normal du système musculaire (myopathie).
  • Atteinte oculaire avec altération de la rétine.

 La vitamine E a été proposée (mais son efficacité reste à confirmer) dans :

Le risque d'hypervitaminose est relativement faible (100 fois la dose conseillée par jour).

L'utilisation parallèle de la vitamine K nécessite la prise supplémentaire de vitamine E.

Aucun commentaire pour "Vitamine E"

Commentez l'article "Vitamine E"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.