Vitamine B12 : Symptômes

Symptômes 

  • L'anémie.
  • Une pâleur.
  • Une asthénie (fatigue).
  • Des palpitations.
  • Des oedèmes (parfois).
  • Une anorexie (perte de l'appétit).
  • Une perte de poids.
  • Des troubles digestifs avec vomissements, douleurs abdominales.
  • Une dyspnée (essoufflement).
  • Une sensation de brûlure cutanée.
  • Une névrite optique (inflammation du nerf optique).
  • Une perte de mémoire.
  • Des troubles de l'humeur à type de dépression.
  • Une langue dépapillée et luisante.
  • Des troubles neurologiques.

 

Physiologie 

La vitamine B12 est synthétisée (fabriquée) par les bactéries.

On la retrouve également dans les aliments contenant des protéines animales (viande, œuf, etc...).

Le foie est capable de stocker la vitamine B12 pendant un temps relativement long (3 à 4 ans).

Elle est inactivée par la chaleur, la lumière, les rayons ultraviolets et les solutions acides ou basiques.

Après son absorption au niveau de la troisième partie de l'intestin (iléon), absorption qui nécessite la présence de calcium, la vitamine B 12 se lie avec une protéine se détruisant à la chaleur et fabriquée par la muqueuse de l'estomac, le facteur intrinsèque.

L'anémie qui survient en cas de carence en vitamine B 12 n'apparaît que lorsque la réserve en vitamine B12 dans le foie est réduite à 1/10.

Les besoins quotidiens sont :

  • Chez l'enfant : 1 à 2 microgrammes.
  • Chez l'adolescent ou l'adulte : 3 microgrammes.
  • Chez la femme enceinte : 4 microgrammes.
  • Pendant l'allaitement : 4 microgrammes.

Physiopathologie 

Sans vitamine B12, les érythrocytes (globules rouges) ne se divisent plus mais continuent à augmenter de volume

L'absorption de cette vitamine se fait dans la dernière partie de l'intestin grêle. En l'absence du facteur intrinsèque, qui est une glycoprotéine (protéine associée à un sucre) sécrétée par l'estomac, cette absorption est impossible.

Contrairement aux autres vitamines, la carence en vitamine B12 peut se rencontrer dans les pays industrialisés :

  • En cas d'apport alimentaire insuffisant, comme c'est le cas pour les régimes végétaliens.
  • Suite à une pullulation bactérienne de l'intestin grêle qui entraîne un défaut d'absorption de la vitamine B12, tant avant qu'après administration du facteur intrinsèque (le test de Schilling). Le test de Schilling a pour but d'étudier le fonctionnement de la vitamine B12 dans l'organisme. Pour cela, on donne au patient 2 capsules, une contenant de la vitamine B12 radioactive, l'autre non-radioactive, ceci avec l'aide du cobalt contenu dans la molécule de la vitamine B 12. La mesure du taux d'excrétion dans les urines émises pendant vingt-quatre heures des deux sortes de vitamine B12 permet de différencier les malades ayant des problèmes d'absorption de la vitamine B 12 par rapport à ceux qui n'en ont pas.
    • Suite à des anomalies de la fabrication du facteur intrinsèque (maladie de Biermer).
    • A cause d'une maladie héréditaire se caractérisant par un déficit congénital en facteur intrinsèque.
    • Secondairement à une ablation de la partie terminale de l'intestin grêle.
    • Après gastrectomie (ablation de l'estomac).
    • Dans les suites d'une infection chronique de l'intestin grêle.
    • Chez les personnes âgées.

 

Forum : discussions concernant "Vitamine B12"

  • Bonjour à tous,

    N'ayant pas trop l'habitude des forums je vais tenter de faire bref.

    Suite à un problème de sécheresse cutanée de mes muqueuses génitales à cause d'une toilette trop agressive (gland et prépuce), puis de douleurs permanentes atroces style brûlures mais sans rougeurs et enfin du pelage...

  • bonjour,
    ma maman a subi un traitement a la cortisone suite a la maladie de horton. son traitement a duré 1an et demi. le mois prochain cela feras 1 an qu'elle a arrété progressivement la cortisone. au départ les doses étaient fortes.

    depuis donc 1 an, les efffets se sont poursuivis. là, actuellement...

  • Prise de cortisone (médrol 32 mg) et effets indésirable...TémoignagesBonjour

    Je suis sous corticothérapie depuis 10 jours, c'est un traîtement dégressif de 20 jours pour éssayer de venir à bout d'une paralysie faciale.
    Le problème est que je supporte de moin en moin le médrol, au départ je vomissais, à...

  • A l'age de 19 ans (2002) mon fils Jean Philippe est atteint d'une leucémie aigue lymphoblastique. Chimio intense et cortisone...En rémission complete aujourd'hui.(merci la médecine) Mais malheureusement depuis quelques années il souffre d'ostéonécroses post-corticothérapie. Dans un premier temps d'un genou, ensuite...

  • La prise régulière de cortisone peut-elle provoquer des diarrhées ?

Lancez une discussion sur le forum
Autres articles sur le sujet "Vitamine B12"

1 commentaire pour "Vitamine B12"

Portrait de Mouais
J'aime 0

"Dans le monde en 2008, ont été produites, dans les usines de quatre firmes différentes (une française - Sanofi-Aventis - et trois chinoises), environ 35 tonnes de vitamine B122. Cette quantité représente environ six fois les besoins nutritionnels de la totalité de l'humanité3. Mais où va toute cette B12 ? Dans les comprimés pour végétariens ? Ils doivent vraiment en abuser, et être très très nombreux !

Eh bien non. En réalité, seule une petite partie de cette production va dans les comprimés. La plus grande part va dans... les aliments pour animaux d'élevage.

En effet, la vitamine B12 n'est pas plus produite par les animaux qu'elle ne l'est par les plantes. Elle est d'origine exclusivement bactérienne4. Dans la nature, les herbivores la trouvent typiquement dans les souillures des aliments qu'ils consomment. Mais dans l'environnement contrôlé et intensif des élevages, cet apport-là est marginal. L'alimentation des poulets et autres « volailles » ainsi que des porcs est donc systématiquement supplémentée en B125. Celle-ci, tout comme la vitamine B12 des comprimés pour végétariens, est produite industriellement par fermentation, généralement à l'aide de bactéries génétiquement modifiées6.

La B12 est une grosse molécule complexe, et les animaux l'absorbent, l'utilisent et la stockent dans leur chair sans la transformer. Les molécules de B12 que les mangeurs de viande prennent « tout naturellement » dans leur « alimentation qui se suffit » n'ont fait que passer par le corps de l'animal. Elles proviennent des usines des quatre fabricants mondiaux, exactement comme celles que prennent les végétariens dans leurs comprimés.

En somme : les végétariens prennent de la B12 fabriquée en usine et emballée dans des comprimés. Les personnes qui mangent de la viande, tout au contraire, prennent de la B12 fabriquée en usine et emballée dans des animaux."

Extrait des Cahiers anti-specistes

Commentez l'article "Vitamine B12"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.