Vancomycine : Traitement

1

Traitement 

Utilisation en intraveineuse Elle se fait essentiellement pour les infections graves à factories Gram positif de l'adulte, notamment à staphylocoques résistants à la méticilline et autres germes sensibles à la vancomycine et résistants à d'autres antibiotiques, ou chez les patients allergiques aux bêtalactamines.Utilisation par voie orale (en comprimés) Elle se fait pour les entérocolites pseudomembraneuses, dans les infections à Clostridium difficile, dans les entérocolite à staphylocoque, et dans ce qu'on appelle les décontaminations microbiennes du tube digestif dans l'immunosuppression (diminution des capacités immunitaires d'un individu) et l'agranulocytose (disparition des leucocytes, c'est-à-dire de certains globules blancs).Quantité d'antibiotique utilisée (posologie) Elle varie en fonction des résultats que l'on attend. Ainsi pour stériliser l'intestin de malades sous immunodépresseurs, la posologie ne sera pas la même que pour une insuffisance rénale : les doses sont ajustées selon la clairance de la créatinine (test permettant de savoir si le fonctionnement des reins est convenable).Précautions d'emploi Surveillance de l'audition car il y a un risque d'ototoxicité (toxicité sur l'appareil auditif). Il faudra être prudent en cas de surdité préexistanteqSurveillance des fonctions rénale et hépatique (fonctionnement des reins et du foie) si le traitement est prolongéLes contre-indications Hypersensibilité à la vancomycineEn cas de grossesse, il existe une néphrotoxicité (toxicité sur les reins)Effets secondairesNauséesVomissementsDiarrhéeSyndrome de l'homme rouge, dû à des décharge d'histamine (substances provoquant des réactions allergiques) quand la perfusion est trop rapide Réactions allergiques : fièvre, éruptions cutanées, hyperéosinophilie (augmentation d'une variété de globules blancs spécifiques à l'allergie), bronchospasme (fermeture réflexe des bronches), anaphylaxie (réaction généralement violente de l'organisme, confronté à une substance à laquelle il a déjà été sensibilisé auparavant). Hypotension en cas de perfusion rapideToxicité hépatique : élévation des transaminases (enzymes du foie qui augmentent en cas de lésion hépatique) et des phosphatases alcalines (enzymes du foie et des os augmentant en cas de lésion de ces tissus).Toxicité cochléo-vestibulaire (appareil auditif) surtout en cas d'insuffisance rénale : vertiges, perte de l'audition, acouphènes (sensation auditive comme des bourdonnements, sifflements, etc.)Toxicité hématologique : leucopénie (baisse du nombre des globules blancs) et thrombopénie (baisse du nombre des plaquettes)Toxicité rénale : élévation de la créatininémie (augmentation de la créatinine dans le sang en cas de lésion des reins) Interaction Avec les aminosides et en particulier la gentamicine, il existe un risque d'augmentation de l'ototoxiciciité (toxicité de l'appareil auditif).Médicament analogue La teicoplanine.

Aucun commentaire pour "Vancomycine"

Commentez l'article "Vancomycine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.