Vagal : Symptômes

1

Physiologie 

Le nerf pneumogastrique, appartient aux douze paires de nerfs crâniens, c’est la dixième paire. Il contrôle les mouvements :

  • Du voile du palais.
  • Du cœur et des vaisseaux.
  • Du larynx.
  • Des poumons.
  • Du tube digestif.

Les fibres nerveuses (filets nerveux) constituant les nerfs rachidiens proprement dits, prennent naissance dans des petits îlots de substance grise disséminés dans la substance blanche de l'encéphale.

Ce nerf permet la transmission des sensations et des ordres aboutissant aux muscles à l'origine des mouvements :

  • Du pharynx.
  • De l'estomac.
  • Du larynx.
  • Du coeur.
  • Du foie.
  • Des intestins.

Physiopathologie 

Le malaise vagal (ou syncope vagale) correspond à une brève perte de connaissance, qui est provoquée par une suractivité (activité trop importante) des nerfs pneumogastriques. Ce phénomène est le résultat de la privation soudaine d'oxygène au niveau du cerveau. Après quelques secondes, le malade finit par reprendre connaissance quelquefois aidé par des personnes qui lui prodiguent une stimulation externe. Le plus souvent, le patient qui a fait une syncope vagale ne se souvient de rien, ou bien seulement de quelques symptômes survenus immédiatement avant la syncope. Au cas où la syncope se prolonge, le patient est susceptible de faire une crise de convulsions généralisées. 

La syncope doit être différenciée de la lipothymie qui est un malaise bénin s'accompagnant de vertiges alors que le coeur et les poumons continuent à fonctionner normalement. La syncope vagale, appelée également vaso-vagale, est la cause la plus fréquente de survenue de syncope.

  • Normalement, le système vagal (système nerveux parasympathique), possède la capacité de ralentir le rythme cardiaque.
  • De son côté le système nerveux sympathique, accélère le rythme cardiaque.

En cas de rupture d'équilibre entre les deux systèmes, avec hypertonie vagale une syncope est susceptible de survenir. Celle-ci se voit plus fréquemment chez un individu jeune, présentant une certaine anxiété, ou à la suite d'émotions intenses, quelquefois de douleurs violentes. Les syncopes vagales, sont particulièrement spectaculaires mais ne présentent pas de danger pour le patient, ni ne nécessitent pas de traitement spécifique.

Aucun commentaire pour "Vagal"

Commentez l'article "Vagal"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.