Trou de Botal : Évolution

Evolution de la maladie 

Les complications susceptibles de survenir chez certains individus sont :

  • Des phlébites du membre inférieur (présence de caillots sanguins dans une veine de la jambe). En effet, ces caillots peuvent migrer dans l'oreillette droite, puis passer dans l'oreillette gauche, ensuite dans l'aorte et enfin dans la grande circulation, où ils provoquent alors l'obturation d'un vaisseau. Ce sont les artères cérébrales, qui sont le plus souvent concernées, entraînant soit une hémiplégie (paralysie de la moitié du corps), soit une aphasie (perte partielle ou totale de la faculté de s'exprimer et de comprendre le langage, qu'il soit parlé ou écrit, malgré l'intégrité anatomique, et fonctionnelle de la langue et du larynx, et indépendamment de toute atteinte neurologique d'origine sensorielle, c'est-à-dire sans difficultés d'audition ou de vue).
  • Un autre type de complication est susceptible de survenir : il s'agit de l'augmentation de pression à l'intérieur de l'artère pulmonaire à l'âge adulte.

Les pathologies proviennent de la persistance de l'ostium secundum après la naissance et essentiellement du fait que le sang va continuer à passer par cet orifice, autrement dit, que la valve de Vieussens n'effectue pas son travail normal d'obturation. Ce mauvais fonctionnement, cette absence de perméabilité, viennent du fait que la valvule n'adhère pas convenablement sur la paroi séparant les deux oreillettes, ou que le développement de cette valve ne s'est pas fait convenablement.

Aucun commentaire pour "Trou de Botal"

Commentez l'article "Trou de Botal"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.