Tremblements d’action : Symptômes

1

Physiologie 

Le tremblement d’action, se manifeste quand les membres sont en activité, ou quand ils sont maintenus dans une position décidée par le malade. L’amplitude du tremblement, augmente le plus souvent quand le malade désire effectuer un geste précis (comme écrire). Puis, le tremblement disparaît quand les membres reviennent au repos. Ce tremblement peut survenir chez des patients ne présentant pas de pathologie particulière, et constitue alors l’aggravation d’un tremblement normal, habituel, chez l’individu. Cette variété de tremblement est parfois secondaire à la prise de médicaments (tremblement iatrogène).

Le plus souvent, il s’agit d’un état hyperadrénergique (dû à une sécrétion d’adrénaline). L’adrénaline est une hormone (appelée également épinéphrine), produite par les glandes surrénales se trouvant au-dessus de chaque rein. Elle fait partie d’une variété d’hormones appelées les catécholamines. Elle a un rôle de premier plan dans le fonctionnement du système nerveux dit sympathique (système nerveux ayant une action essentiellement excitatrice). Cette hormone joue également le rôle de neurotransmetteur, en permettant le passage de l’influx nerveux entre deux neurones (cellules nerveuses). La noradrénaline et la dopamine font partie des catécholamines, et sont également des neurotransmetteurs. Cet excès d’adrénaline peut se voir au cours des affections suivantes :

  • Excitation.
  • Anxiété.
  • Hyperthyroïdie (sécrétion exagérée d’hormone thyroïdienne dans le sang).
  • Phéochromocytome (tumeur des glandes surrénaliennes).
  • Utilisation de la lévodopa.
  • Trac.
  • L'utilisation :
    • De bronchodilatateurs (médicaments employés généralement dans les crises d’asthme et servant à agrandir le diamètre des bronches). 
    • D’autres médicaments comme les amphétamines, certains antidépresseurs, le sevrage alcoolique, d’autres toxiques comme le café et le thé sont susceptibles d’entraîner des tremblements normaux.
    • Enfin un traitement à base de lithium, ou encore une corticothérapie (utilisation des corticoïdes : cortisone),
    • L’exercice, est également susceptible d’aggraver un tremblement normal habituel.

1 commentaire pour "Tremblements d’action"

Portrait de Pete Lambert
J'aime 0

pouqoiu le tremblement

Commentez l'article "Tremblements d’action"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.