Toxoplasmose : Examen médical

Analyses médicales 

Étant donné que la maladie n'entraîne aucun symptôme, des tests biologiques sont nécessaires pour savoir si une personne est contaminée ou pas. En ce qui concerne la toxoplasmose chez les sujets immunocompétents (quand le système immunitaire fonctionne normalement), les analyses demandées sont :

  • La vitesse de sédimentation.
  • La recherche de transaminases (enzymes) hépatiques (du foie).
  • Le dosage d'une variété de globules blancs (lymphocytes) qui montre une légère lymphocytose (augmentation des lymphocytes) mais le bilan biologique est généralement normal.
  • Le dye-test de Sabin et Feldman permettent de doser de manière satisfaisante la quantité des immunoglobulines G (variété d'anticorps). Les méthodes les plus couramment utilisées sont le double sandwich Elisa-IgM et l'immunocapture IgM (IgM-Isagra). Ces techniques spécifiques sont sensibles, et ne donnent pas de réactions faussement positives. Le double sandwich IgA-Elisa est plus sensible que l'IgM-Elisa, pour le diagnostic d'une infection congénitale chez le fœtus et le nouveau-né (Lloyd H. Kasper, infection à Toxoplasma toxoplasmose Harrison médecine interne édition 1998).
  • Chez un patient présentant des signes neurologiques (encéphalite), le prélèvement d'un échantillon de liquide céphalo-rachidien montre la présence d'ADN de Toxoplasma gondii en utilisant la technique d'amplification par PCR. Sinon le liquide céphalo-rachidien est normal au cours de l'infection chronique (se développant dans le temps). Quand il s'agit d'une analyse de sang effectuée lors de la visite prénuptiale, et qui informe la femme de son état immunitaire vis-à-vis de la toxoplasmose, s'il s'avère que la femme ne la pas contracté (examen sérologique négatif), il faudra alors refaire un contrôle si elle désire un bébé. Dans le cas contraire, c'est-à-dire si elle est immunisée contre cette maladie, elle ne risquera pas de la transmettre à son enfant, lors d'une future grossesse. En pratique, que se passe-t-il quand une femme est enceinte? Un test est effectué lors de la première visite prénatale.
  • S'il est positif, cela signifie que la femme a déjà été contaminée par la toxoplasmose. Il s'agit alors de savoir si la contamination est récente ou ancienne : un dosage de certains anticorps appelés IgM et IgG le permettra. Une contamination ancienne est le témoin d'une immunité acquise : la future maman est immunisée, elle ne risque pas d'être contaminée lors de sa grossesse et de transmettre la maladie à son bébé. A l'inverse, une infection récente est susceptible de menacer le fœtus : un traitement doit alors être entrepris.
  • S'il est négatif, cela signifie que la femme n'a jamais été contaminée par la toxoplasmose, et qu'elle peut l'être pendant sa grossesse et donc contaminer son bébé. Elle devra donc renouveler l'examen tous les mois pour surveiller l'éventuelle apparition de la maladie, et pouvoir débuter rapidement le traitement.

Aucun commentaire pour "Toxoplasmose"

Commentez l'article "Toxoplasmose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.