Tendinopathie d'Achille : Traitement

1

Traitement 

Les traitements d'une tendinopathie d'Achille sont :

  • L'activité du patient doit être réglée par la douleur qu'il ressent. Habituellement, il est conseillé, même pour les lésions minimes, un repos d'au moins un mois afin d'éviter une aggravation.
  • La mésothérapie (sans adjonction de corticoïde-cortisone) donne souvent de bons résultats.
  • La kinésithérapie et la pose d'une orthèse (appareil qui pallie une déficience corporelle) sont également indiquées. Une vingtaine de séances sont suffisantes pour récupérer la fonction normale. Celles-ci comportent des massages (transverses profonds) associées à des étirements
  • Les infiltrations sont totalement proscrites (fortement déconseillées) car il existe un risque de rupture totale du tendon en plus de la non-efficacité de ce type de traitement.
  • Le maintien du pied en léger équin (tombant verticalement) donne également de bons résultats.
  • La physiothérapie n'a pas fait la preuve de son efficacité.
  • Certaines équipes proposent le port d'une talonnette d'environ 1 cm dont la chaussure comporte déjà un talon de 1 cm. En cas de lésions importantes, le positionnement du pied en équin (pendant un mois et demi environ selon l'intensité des lésions), grâce à l'utilisation de chaussures spéciales, donne le plus souvent d'excellents résultats.
  • Le recours à la chirurgie est nécessaire uniquement pour les lésions graves, en utilisant une technique dite de peignage du tendon d'Achille. Ce type d'intervention s'adresse essentiellement aux jeunes sportifs et désirant un résultat à la hauteur de leurs espérances (possibilité de réentraînement). Le peignage consiste à épaissir le tendon. Celui-ci nécessite au préalable des clichés radiologiques obtenus par IRM pour visualiser au mieux le type de lésion. Le peignage, se pratique de moins en moins après ouverture de la peau et intervention directe sur le tendon. En effet certains problèmes de cicatrisation sont susceptibles de survenir en intervenant de cette manière. De plus en plus, les chirurgiens préfèrent pratiquer ce que l'on appelle le peignage percutané (à travers la peau).
  • Quand le tendon est rompu, il est possible d'utiliser plusieurs méthodes selon le type de rupture. La technique la plus classique est la suture (rapprochement des extrémités rompues par un fil.
  • La technique du glaçage est également utilisée parfois selon les équipes orthopédiques. Ce type d'intervention est suivi par une immobilisation en utilisant soit une chaussure spéciale, soit une matière malléable (quand elle est humide) à base de résine et qui durcit en quelques instants tout en séchant. Le port de cette immobilisation doit durer au minimum deux mois et demi à trois mois.

Aucun commentaire pour "Tendinopathie d'Achille"

Commentez l'article "Tendinopathie d'Achille"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.