Tendinopathie d'Achille : Symptômes

1

Physiopathologie 

La tendinopathie d'Achille est due le plus souvent à un excès de sollicitation (chez le sportif avant tout), mais se rencontre également chez les professionnels. Elle est exposée à une rupture brutale due à un étirement passif au moment de la flexion dorsale du pied.

Le corps du tendon d'Achille lui-même présente des micros-déchirures et des micro-fissures pouvant expliquer la tendinopathie appelée par les spécialistes tendinopathie corporéale. Une atteinte de la jonction entre le muscle et les tendons est également susceptible d'entraîner des douleurs, et une augmentation de volume (hypertrophie) visible à l'examen du patient. Une exsudation (excrétion de liquide inflammatoire) à ce niveau peut s'accumuler car le tendon d'Achille ne possède pas sa propre gaine contrairement aux autres tendons de l'organisme. Ceci entraîne une accumulation, et une augmentation de volume à ce niveau.

L'enthésopathie qui correspond à une affection de l'enthèse (zone d'insertion des tendons et des ligaments sur un os) est le plus souvent d'origine inflammatoire. Dans les cas les plus graves, on constate une rupture à différents niveaux des fibres de collagène composant le tendon.

Aucun commentaire pour "Tendinopathie d'Achille"

Commentez l'article "Tendinopathie d'Achille"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.