Temps de thrombine : Symptômes

Physiologie 

La thrombine est une enzyme (variété de protéines permettant certaines réactions biochimiques dans l'organisme) qui est issue de l'activation de la prothrombine par la thromboplastine, à condition qu'il y ait des ions calcium (atomes de calcium ayant perdu deux électrons), et d'autres variétés de protéines appelées des accélérateurs :

Autrement dit, la thrombine est une enzyme dont la principale action est la transformation du fibrinogène en fibrine. Cette étape est la dernière du processus de coagulation plasmatique, c'est-à-dire de la coagulation de la partie liquide du sang.

Pour comprendre le processus faisant intervenir la thrombine, il est nécessaire de savoir qu'une autre protéine, la prothrombine, est à l'origine de la thrombine. En effet, en présence de vitamine K dans le sang, la prothrombine est synthétisée grâce à l'intervention du foie puis activée pour donner la thrombine.

Cette prothrombine est transformée en thrombine par le concours d'une autre protéine appelée le facteur de coagulation X activé uniquement s'il y a dans le sang du calcium et un autre facteur appelé le facteur V qui joue un rôle de catalyseur (substance chimique qui permet de modifier la vitesse d'une réaction chimique en subissant sensiblement des modifications lui-même).

Physiopathologie 

Le temps de thrombine permet le diagnostic des anomalies de la formation du fibrinogène, et de trouver s'il existe des produits à l'origine de la dégradation ce dernier. 

Le temps de fibrine recherche indirectement la présence d'une protéine myélomateuse qui, si elle est mise en évidence, peut amener à poser le diagnostic de myélome multiple, appelé également maladie de Kahler qui est la multiplication anormale, dont on ne connaît pas l'origine, des plasmocytes (variété de globules blancs) dans la moelle osseuse. Cette maladie, qui touche environ 7 individus sur 10 000 par an, débute le plus souvent après 50 ans, et est deux fois plus fréquente chez l'homme que chez la femme. La prolifération des plasmocytes entraîne donc une surproduction d'anticorps (ou immunoglobulines), dont chaque type correspond à un myélome particulier. Les plasmocytes produisent également des substances susceptibles de détruire le tissu osseux.

Aucun commentaire pour "Temps de thrombine"

Commentez l'article "Temps de thrombine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.