Tables ou score de Tanner-Whitehouse : Examen médical

1

Technique médicale 

Techniquement, le score de Tanner-Whitehouse nécessite la prise de nombreux clichés à la naissance et pendant la première année, particulièrement des radiographies des genoux des deux cotés et de face (qui permettent l'analyse des points fémoral supérieur et tibial inférieur), des pieds des deux cotés, du cuboïde (os du pied), afin d'évaluer une zone qui permet l'ossification (la mise en place du tissu osseux qui progressivement va donner l'os définitif) chez un enfant non atteint de troubles de la croissance osseuse.
Ultérieurement, le poignet et la main gauche en entier servent à la détermination de l'âge osseux en comparant la radiographie du sujet et l'image de l'atlas ou un graphique de référence.
La confrontation se fait os par os, épiphyse par épiphyse (extrémité d'un os) puis il est nécessaire d'additionner les indices ou les âges qui correspondaient à la ressemblance maximum pour chacun d'entre eux et enfin établir une moyenne de tout ceci.
Cette méthode longue est à l'origine, on le conçoit aisément, d'une lecture directe obligatoirement approximative de l'âge osseux sur les atlas. D'autre part, il existe une discordance entre les os du carpe (poignet) et les épiphyses des métacarpes et des phalanges.

Aucun commentaire pour "Tables ou score de Tanner-Whitehouse"

Commentez l'article "Tables ou score de Tanner-Whitehouse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.