Synovite villeuse ou polypoïde : Examen médical

1

Examen médical 

  • Les examens complémentaires et plus particulièrement la radiographie ne montrent rien de particulier concernant cette affection.
  • Le diagnostic de synovite villeuse est posé, au moindre doute, grâce a la ponction biopsie articulaire.
  • De plus en plus, pour poser le diagnostic de synovite villonodulaire, l'imagerie par résonance magnétique nucléaire (I.R.M.) devient l'examen de choix.

Pour les spécialistes en imagerie médicale, on constate un signal de la membrane hétérogène dans les différentes pondérations mais essentiellement qui montrent la présence de dépôts d'hémosidérines (molécules contenant du fer) en hyposignal notamment dans les séquences en écho de gradient.

Analyses médicales 

Dans l'analyse de sang on constate qu'il n'existe pas de syndrome inflammatoire (pas de vitesse sédimentation élevée, de CRP élevée).

L'examen du liquide synovial montre la présence de :

  • Lymphocytes.
  • Plasmocytes.
  • Cellules multinucléées.
  • Histiocytes en nombre variable.

La recherche d'acide urique permet d'éliminer une crise de goutte, et les tests tuberculiniques permettent d'éliminer une tuberculose articulaire.

L'examen microscopique de la membrane synoviale montre la présence de dépôts de pigments de nature férrique (contenant du fer), associés à une infiltration (présence après pénétration) d'une variété particulière de globules blancs :

  • Les lymphocytes.
  • Les histiocytes.
  • Les plasmocytes.

Ont également été mis en évidence, la présence d'une variété particulière de cellules : les cellules multinucléées (contenant plusieurs noyaux).

Aucun commentaire pour "Synovite villeuse ou polypoïde"

Commentez l'article "Synovite villeuse ou polypoïde"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.