Syndrome thalamique : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes qui font suite à une lésion thalamique (du thalamus) de ce type sont :

  • Diminution de la sensibilité superficielle (du côté opposé à la lésion : symptômes controlatéraux).
  • Diminution de la sensibilité profonde (du côté opposé à la lésion : symptômes controlatéraux).
  • Incoordination des mouvements volontaires d'un seul côté (hémiataxie) du côté opposé à la lésion.
  • Mouvements de type chorée-athétosique du côté opposé à la lésion.
  • Tremblements.
  • Hémiparésie (transitoire).
  • Hémiplégie transitoire et peu intense.
  • Hémianopsie du même côté, en quadrant.
  • Douleurs apparaissant avec un délai variant de quelques jours à un an rarement plus. Il s'agit de douleurs qui persistent et profondes, intolérables et quelquefois inhumaines de cruauté (telles qu'elles sont quelquefois décrites par les patients souffrants du syndrome thalamique). D'autre part ces douleurs sont exacerbées c'est-à-dire augmenter violemment par le moindre stimulus tactile (dès que l'on touche le patient). Il peut s'agir également d'un son ou d'une émotion venant aggraver ces douleurs que l'on appelle de ce fait hyperpathie obligeant certains patients à rester totalement immobiles et pour lesquels des soins (kinésithérapie par exemple) sont impossibles.
  • Un tableau douloureux identique se voient également, en dehors de l'atteinte du thalamus, dans n'importe quelle structure des voies nociceptives c'est-à-dire des voies nerveuses faisant intervenir la douleur à un quelconque niveau d'ailleurs de leur trajet.
     

2 commentaires pour "Syndrome thalamique"

Portrait de Bernadka
J'aime 0

Depuis fin 2009 je souffre du syndrome thalamique, les douleurs que vous décrivez. Elles sont diminuées par les médicaments (lyrica, cymbalta). Ce n'est qu'au bout de trois,quatre ans que j'ai accepté la situation, qui, je sais ne bougera pas. Je me forme à la pratique de la pleine conscience. Vivez-vous cela? Bernadka

Portrait de Bernadka
J'aime 0

Depuis fin 2009 je souffre du syndrome thalamique, les douleurs que vous décrivez. Elles sont diminuées par les médicaments (lyrica, cymbalta). Ce n'est qu'au bout de trois,quatre ans que j'ai accepté la situation, qui, je sais ne bougera pas. Je me forme à la pratique de la pleine conscience. Vivez-vous cela? Bernadka

Commentez l'article "Syndrome thalamique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.