Syndrome Pyramidal : Symptômes

Symptômes 

  • Une parésie ou paralysie des mouvements volontaires. Le terme parésie désigne une paralysie incomplète, quelquefois transitoire, d’un ou de plusieurs muscles de l'organisme.
  • Une hypertonie c'est-à-dire une exagération des contractions musculaires (tonicité).
  • Une exagération des réflexes (hyperréflexie tendineuse).
  • Un clonus se du pied et de la rotule.
  • L'apparition de réflexes cutanés plantaires en extension c'est-à-dire un signe de Babinski.
  • Abolition des réflexes cutanés abdominaux et des réflexes crémastériens.

En cas de lésions bilatérales (des deux côtés) de la voie pyramidale au niveau de la moelle épinière dorsale, le patient présente une paraplégie spasmodique. Si la lésion concerne un seul côté les troubles se localiseront alors au membre inférieur du même côté de la lésion.

Quand la lésion est bilatérale et d'autre part située au niveau de la moelle épinière cervicale c'est-à-dire dans le cou, le patient présente alors une quadriplégie spasmodique associée à une exagération de la tonicité et une hyperréflexie généralisée c'est-à-dire une accentuation des réflexes de façon globale.

Le syndrome pyramidale bilatérale s'observe lors des compressions de la moelle épinière, de la sclérose subaiguë combinée (appelé également syndrome neuroanémique) de la sclérose latérale amyotrophique, de la sclérose en plaques, de la sclérose latérale primitive, de la syringomyélie et de la paraplégie d'Erb.

Quand la lésion siège au niveau du tronc cérébral on constate que le patient présente un grand nombre de syndromes neurologiques dépendant directement de la localisation au niveau du tronc cérébral (pédoncule cérébral). La lésion peut également siéger au niveau de la protubérance annulaire du bulbe rachidien.

Les lésions concernant la capsule interne correspondent aux localisations habituelles des accidents vasculaires cérébraux aboutissant à l'apparition d'une hémiplégie globale du côté opposé. Ce type d'hémiplégie est quelquefois flasque au début puis devient progressivement spasmodique par la suite.

Quand les lésions concernent l'écorce cérébrale parce que l'écorce motrice à une grande étendue, les paralysies sont généralement incomplètes. Le patient présente d'autre part une monoplégie crurale ou brachiale du côté opposé associée à une hypertonie et à une exagération des réflexes concernant le membre atteint.

Physiologie 

Pour comprendre le syndrome pyramidal il est nécessaire de savoir que la voie pyramidale a pour fonction principale d'assurer la motricité par l'intermédiaire de la volonté,c'est-à-dire de la décision d'un individu.
Une autre fonction de la voie pyramidale est d'inhiber le tonus musculaire (contraction musculaire) et les réflexes (tendineux). 

 

Aucun commentaire pour "Syndrome Pyramidal"

Commentez l'article "Syndrome Pyramidal"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.