Syndrome inflammatoire généralisé : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes classiques de l'inflammation sont :

  • La douleur.
  • La rougeur.
  • La chaleur.
  • Un oedème.
  • Une fièvre.
  • Une altération de l'état général.
  • Un amaigrissement.

Physiopathologie 

Une réaction inflammatoire survient au sein de l'organisme à la suite de différentes causes (liste non exhaustive) : 

  • Infectieuse (pénétration de microbes au sein de l'organisme).
  • Tumorale (apparition d'une tumeur bénigne ou cancéreuse).
  • Immunologique (développement d'un processus faisant intervenir les défenses naturelles de l'organisme).
  • Traumatique (perturbation des modifications du fonctionnement habituel de l'organisme, à la suite d'ou plusieurs interventions extérieures que celles-ci soient physiques, psychologiques, voire affectives).
  • Destructive (nécrose cellulaire comme cela survient au cours de l'infarctus du myocarde entre autres).
  • Physique (irradiation).
  • Chimique (pollution par une substance).

Les quatre différentes phases du processus inflammatoire (pour les spécialistes en biologie) sont les suivantes (texte issu de l'exploration de la réaction inflammatoire en médecine de V. Beau, H. Partouche, membres de SFTG Paris-Nord)  :

  • Initiation par voie immune (activation du complément par le complexe Ag/Ac), ou non immune (activation du complément par la voie alterne).
  • Amplification de phénomènes locaux : activation des monocytes-macrophages, et PPN, qui phagocytent les particules étrangères, et libèrent des substances vaso-actives, protéolytiques et microbicides. En réalité, cette réaction est très complexe, et met en jeu des facteurs :
    • Cellulaires :  PNN, monocytes-macrophages, lymphocytes, mastocytes, plaquettes.
    • D'origine cellulaire : histamine, sérotonine, prostaglandine, leucotriène, PAF acéther, cytokine, radicaux libres.
    • Médiateurs plasmatiques : coagulation / fibrinolyse, kinine, complément.
    • Vers une réponse générale par le biais des trois cytokines principalement en cause, produites par les monocytes-macrophages :
      • IL1 (interleukine 1 ).
      • IL6 (interleukine 6 ).
      • TNF alpha (tumor necrosis factor). Sous leur action, le foie synthétise les protéines de la réaction inflammatoire (PRI) utilisées en pratique comme marqueur biologique de la réaction inflammatoire.
  • Stabilisation acquise par neutralisation des facteurs de l'inflammation (interaction PRI/débris cellulaires / enzyme).
  • Résolution visant à restaurer l'intégrité des tissus mais qui qui peut être insuffisante avec apparition de phénomènes inflammatoires chroniques.

Aucun commentaire pour "Syndrome inflammatoire généralisé"

Commentez l'article "Syndrome inflammatoire généralisé"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.