Syndrome des tubercules quadrijumeaux : Symptômes

1

Symptômes 

  • Une atteinte des tubercules quadrijumeaux supérieurs ou antérieurs, entraîne l'apparition de troubles de fonctionnement de la pupille, à type de mydriase (augmentation anormale du diamètre) paralytique, s'accompagnant d'une dissociation des réflexes de l'accommodation, et des réflexes à la lumière.
  •  Les autres signes sont une paralysie des mouvements de l'oeil dans le sens vertical. Les réflexes dans ce sens sont également absents.
  • Quand la lésion concerne les tubercules quadrijumeaux inférieurs ou postérieurs, on constate l'apparition de troubles auditifs concernant un côté où les deux côtés à la fois.
  • Ces paralysies généralement, surviennent consécutivement à un syndrome de l'aqueduc de Sylvius.
  • Les tubercules quadrijumeaux (colliculus superior et inferior, en anglais quadrigeminal bodies) sont des petites saillies au nombre de quatre, de formes arrondies, situées à la face postérieure du toit du mésencéphale, de part et d'autre de la ligne médiane. Les tubercules quadrijumeaux sont reliés aux corps genouillés du thalamus.
  • Le mésencéphale est la partie moyenne de l'encéphale (partie du système nerveux compris dans le crâne), étroite et située au-dessus du pont. Le pont est une région pro-éminente du tronc cérébral (qui fait suite à la moelle épinière au-dessus d'elle) comprise entre le mésencéphale et le bulbe rachidien.

Physiopathologie 

Le plus souvent ce syndrome est le résultat d'une tumeur de la région où est logée la glande pinéale.

Aucun commentaire pour "Syndrome des tubercules quadrijumeaux "

Commentez l'article "Syndrome des tubercules quadrijumeaux "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.