Syndrome de Sjögren : Symptômes

Symptômes 

Sécheresse des muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air).
Absence de larmes (à l'occasion d'une irritation par exemple).
Sensation de sable ou de corps étranger dans les yeux.
Sécheresse de la peau.
Sécheresse la bouche avec brûlures gênant la déglutition (hyposialie ou asialie).
La xérostomie est une forme de sécheresse excessive de la bouche, secondaire à une fabrication insuffisante de salive (hyposialie), parfois même à une absence de salive (asialie).
Diminution du goût.
Enrouement (parfois).
Diminution des sécrétions acides de l'estomac.
Atteinte de la langue associée à une inflammation des gencives (gingivite) et des dents. (caries).
Délabrement des commissures labiales (jonction des lèvres, aux coins de la bouche).
Pathologie des parotides (glandes salivaires placées devant l'oreille, près de l'angle de la mâchoire inférieure).
Sécheresse de l'appareil sexuel et des autres muqueuses (couche de cellules recouvrant les organes creux en contact avec l'air).
Démangeaisons.
Asthénie (fatigue) et troubles de la mémoire, confusions.
Vascularite leucocytoclasique (trisyndrome de Goujerot).
Atteinte moins fréquente de certains organes (reins, poumons, articulations, vaisseaux).
Arthralgies (douleurs articulaires).
Atteinte cutanée parfois.
Fourmillements (paresthésies).
Myalgies (douleurs musculaires).
Alvéolite lymphocytaire (inflammation des alvéoles petits sacs contenant l'air dans les poumons) avec afflux de leucocytes (variété de globules blancs) à l'origine de toux plus ou moins fréquentes.
Fibrose pulmonaire (perte d'élasticité du tissu pulmonaire) assez fréquent.
Atteinte de l'appareil d'épuration rénal (acidose tubulaire) nécessitant une surveillance des constantes biologiques (analyse de sang) en particulier le calcium et un dosage des hormones parathyroïdiennes.
Neuropathie périphérique (atteinte des nerfs périphériques de l'organisme) rarement centrale.
Syndrome de Raynaud.
Les doigts des mains et des pieds, comme n'importe quelle autre partie de l'organisme, comportent de petites artères appelées artérioles.
Quand elles sont soumises au froid, elles se « ferment », c'est-à-dire que leur diamètre diminue, entraînant une chute de la vascularisation à ce niveau.
Purpura hyperglobulinémique. Le purpura est un écoulement anormal de sang au niveau de la peau ou des muqueuses : celles-ci sont parsemées de petites taches rouge vif ou bleuâtres devenant brunâtres ou jaunâtres. Le purpura hyperglobulinémique de Waldenström semble avoir une origine auto-immune (le sujet fabrique des anticorps contre ses propres tissus).
On a décrit une augmentation de volume (hypertrophie) des glandes salivaires chez 30 à 60 % des patients atteints par ce syndrome.

Physiopathologie 

Elle est causée par l'insuffisance de production de certaines glandes du corps après que le système immunitaire d'un individu ait attaqué et détruit ces glandes :

  • Parotides (glandes salivaires placées devant l'oreille, près de l'angle inférieur de la mâchoire supérieure : à l'angle des joues).
  • Lacrymales (glandes sécrétant les larmes).
  • D'autres glandes peuvent être touchées (glandes sébacées et sudoripares, glandes de l'estomac, de la peau, du nez, de la gorge).
  • Certains organes (les poumons, les intestins) seront également touchés par le syndrome de Sjögren, mais en moindre proportion.

Diagnostic différentiel 

Le syndrome de Gougerot-Sjögren de ne doit pas être confondu avec les maladies suivantes :

  • La xérostomie et la xérophtalmie d'origine médicamenteuse.
  • Le syndrome de Mikulicz correspond à une augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales s'accompagnant d'un tarissement la fabrication des différents liquides survenant au cours de certaines maladies comme une leucémie lymphoïde, une tuberculose, une sarcoïdose, une syphilis, ou une maladie de Hodgkin.
  • La fibromyalgie.

2 commentaires pour "Syndrome de Sjögren"

Portrait de POIRE MARCO
J'aime 0

depuis 10 ans j'ai un sgs survenu au décours d'une pemphigoide bulleuse;il y a 2 ans diagnostic d'un parkinson confirmé au datscan et
traité au modopar; à mon dernier rv chez le neurologue celui-ci m'annonce que j'ai une neuropathie peripherique en raison de ma mention de dysesthésies en socckettes bilaterales et donne rv pour electromyogramme ,disant que c'est une complication du sgs?

Portrait de POIRE MARCO
J'aime 0

depuis 10 ans j'ai un sgs survenu au décours d'une pemphigoide bulleuse;il y a 2 ans diagnostic d'un parkinson confirmé au datscan et
traité au modopar; à mon dernier rv chez le neurologue celui-ci m'annonce que j'ai une neuropathie peripherique en raison de ma mention de dysesthésies en socckettes bilaterales et donne rv pour electromyogramme ,disant que c'est une complication du sgs?

Commentez l'article "Syndrome de Sjögren"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.