Syndrome de Rabson-Mendenhall : Évolution

1

Evolution de la maladie 

L'évolution du syndrome de Rabson-Mendenhall st péjorative durant l'enfance. Cette pathologie évolue vers l'hyperglycémie. Celle-ci, simple au départ entraîne des complications telles que l'acidocétose récursive (répétitive), qui correspond à une élévation excessive de l'acidité du sang due à une accumulation d'éléments appelés corps cétoniques. Ces derniers sont des produits chimiques :

  • L'acétone.
  • L'acide bétaoxydobutyrique.
  • L'acide diacétique.

Dans le cas du diabète insulinodépendant, c'est-à-dire quand le malade nécessite de l'insuline pour rééquilibrer son diabète, l'acidocétose correspond à une complication du diabète sucré qui se caractérise par le fait que le glucose (sucre) ne rentre pas, ou mal, dans les cellules où il est nécessaire. Les cellules vont devoir utiliser d'autres constituants comme combustible pour fonctionner. Elles s'orientent alors vers les acides gras, qui sont les éléments de base des corps gras contenus dans le sang, mais dont la dégradation va entraîner la formation d'autres éléments chimiques qui vont alors s'accumuler dans le sang : les corps cétoniques.

Aucun commentaire pour "Syndrome de Rabson-Mendenhall"

Commentez l'article "Syndrome de Rabson-Mendenhall"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.