Syndrome de Kawasaki : Traitement

1

Traitement 

Le malade nécessite une hospitalisation dès les premiers jours et une surveillance particulièrement stricte. Le traitement permet, durant la phase aiguë, de réduire les symptômes inflammatoires et de réduire les complications cardio-vasculaires.
Cette maladie résiste aux antibiotiques et la fièvre aux antipyrétiques (médicaments utilisés contre l'élévation de température).
Le traitement est essentiellement préventif, en surveillant d'éventuelles complications cardio-vasculaires et utilise pour cela les antiagrégants plaquettaires par voie orale.
Utilisation des immunoglobulines (anticorps) par voie intraveineuse, associées à de l'aspirine (à des doses variant de 30 à 100 mg par kilo et par jour) 2 jours de suite ou 2 grammes par kilo en une seule perfusion.
Ce protocole thérapeutique permet de réduire de façon très significative les risques d'anévrisme.
Si le traitement est trop tardif, l'efficacité de celui-ci sur les complications vasculaires est moins bonne.
La corticothérapie (utilisation de la cortisone) par voie générale a longtemps été au centre d'une polémique.
Lors de la convalescence, qui commence généralement autour du dixième jour après le début de la maladie, le traitement par aspirine est poursuivi à faibles doses pendant deux mois. Si les examens échocardiographiques sont négatifs plus longtemps et s'il n'existe pas d'anomalie des coronaires, il est possible de proposer au patient un suivi moins strict par un spécialiste.

Aucun commentaire pour "Syndrome de Kawasaki"

Commentez l'article "Syndrome de Kawasaki"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.