Syndrome de Costen : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes d'un syndrome de Costen sont :

  • Douleurs diverses.
  • Sensation d'oreilles bouchées.
  • Ecoulement de liquide à l'intérieur.
  • Difficulté à ouvrir et à fermer la bouche s'accompagnant de douleurs, et quelquefois de bruits de craquements (équivalents aux craquements des doigts).​
  • Céphalées parfois violentes.
  • Une hypoacousie (diminution de la perception des sons).
  • Des bourdonnements d'oreilles.​
  • Cervicalgies (douleurs du cou).​
  • Parfois douleurs dans le visage ou les épaules.
  • Des vertiges.
  • Un trismus (du grec trixô : je grince, en anglais trismus) se caractérisant par une limitation de l'ouverture de la bouche faisant suite à un spasme (contracture musculaire) des muscles élévateurs de la mandibule (mâchoire inférieure).
  • Difficultés pour ouvrir la bouche. Il s'agit d'une arthralgie (douleurs articulaires) provenant d'un mauvais articulé dentaire (les surfaces des dents ne correspondent pas exactement les unes avec les autres) pouvant être éventuellement associées à un bruxisme, c'est-à-dire un mouvement inconscient correspondant à la friction des dents opposées, et quelquefois à un claquement des articulations quand le patient mâche les aliments. Ce syndrome fait généralement suite à une anodontie qui est une absence totale ou partielle des dents.

Physiologie 

L'articulation temporo-mandibulaire est une articulation qui permet la liaison entre la mâchoire inférieure (mandibule) et l'os temporal (os du crâne).

Physiopathologie 

La contracture des muscles (accompagnée de fatigue musculaire) de la mâchoire pendant la nuit semble être la cause du syndrome de Costen.

Cette contracture se poursuit parfois également durant la journée.

Le mécanisme physiopathologique de la maladie de Costen n'est pas connu avec précision.

On suppose que ce dysfonctionnement (mauvais fonctionnement) est le résultat de la production d'œstrogènes.

Sachant que les céphalées surviennent parfois à la suite d'une hypercestrogénémie (augmentation de la concentration de œstrogènes dans le sang), cette hormone pourrait jouer un rôle de premier plan dans la survenue de cette affection.

Diagnostic différentiel 

Il est difficile de distinguer le syndrome de Costen des affections suivantes :

  • Traumatisme direct sur une mâchoire.
  • Arthrose temporo-mandibulaire.
  • Pathologies dentaires avec l'irradiation douloureuse dans l'articulation temporo-mandibulaire.
  • Otite.
  • Polyarthrite rhumatoïde (plus rarement).
  • Fibromyalgie dans certains cas, quand les problèmes d'articulation temporo-mandibulaire s'accompagnent d'autres perturbations telles que des troubles du sommeil, une fatigue constante, des douleurs situées ailleurs que dans l'articulation temporo-mandibulaire, et ceci depuis plus de trois mois.

Aucun commentaire pour "Syndrome de Costen"

Commentez l'article "Syndrome de Costen"