Syndrome cérébral du lobe occipital : Symptômes

1

Physiopathologie 

La destruction de l'écorce visuelle, qui est située dans le lobe occipital d'un côté, entraîne une hémianopsie homonyme controlatérale, alors que les lésions limitées provoquent des hémianopsies en quadrant. Néanmoins la vision maculaire est conservée. Ceci s'explique par la projection corticale bilatérale.

L'irritation du lobe occipital de l'écorce visuelle, entraîne l'apparition d'hallucinations visuelles, sous forme d'étincelles et de flash lumineux.

Les zones d'association visuelle du lobe occipital, c'est-à-dire la zone 18 et 19 de Brodmann, quand elles sont lésionnées, du côté de l'hémisphère dominant, entraînent l'apparition de troubles de l'orientation dans l'espace, et la reconnaissance des objets dans une moitié du champ visuel. C'est ce qu'on appelle l'agnosie visuelle.

Aucun commentaire pour "Syndrome cérébral du lobe occipital"

Commentez l'article "Syndrome cérébral du lobe occipital"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.