Syndrome Bulbaire

Définition 

Le syndrome bulbaire est l'apparition de plusieurs symptômes traduisant une atteinte progressive du bulbe rachidien, entraînant différents types de paralysies suivant les zones du bulbe qui sont touchées.

Classification 

On distingue :

  • Le syndrome bulbaire antérieur médian, à l'origine d'une hémiplégie (la moitié du corps est paralysée) due à l'obstruction d'une artère irriguant cette partie du bulbe. Elle entraîne l'atrophie de la moitié de la langue du côté de la lésion, et de l'autre côté la paralysie des membres avec une anesthésie profonde (le patient ne ressent plus aucune sensation). Les sensibilités thermiques (chaud / froid) et algiques (douleur) sont néanmoins préservées.
  • Le syndrome bulbaire latéral (le plus fréquent des syndromes bulbaires), dû le plus souvent à un ramollissement de la partie latérale du bulbe, d'origine vasculaire (artérielle). Il entraîne une hémiplégie (la moiti,é du corps est paralysée), avec un déséquilibre, et une difficulté pour coordonner les mouvements (ataxie), associés à une paralysie du pharynx, ou du larynx, du côté opposé à la lésion. Il existe également des troubles de la motricité, et de la sensation dans les membres. Ce syndrome, appelé également syndrome de Wallenberg, est le résultat d'une obstruction artérielle. Il débute par de grands vertiges, associés à des troubles de la sensibilité du visage, et une insensibilité de la cornée. Certains patients présentent d'autre part, une paralysie du pharynx, du larynx, et du voile du palais. Enfin, les patients peuvent également avoir des vertiges provenant d'un syndrome vestibulaire, et un syndrome de Claude-Bernard-Horner.
  • Le syndrome bulbaire postérieur ou dorsal provoque des troubles de la sensibilité du toucher, et le plus souvent une paralysie des membres du côté opposé à la lésion bulbaire.

Aucun commentaire pour "Syndrome Bulbaire"

Commentez l'article "Syndrome Bulbaire"