Suites de couches : Symptômes

Physiologie 

Progressivement, le corps retrouve son métabolisme habituel, c'est-à-dire son équilibre général.

L'utérus, organe ayant porté l'embryon puis le foetus durant neuf mois, se rétracte c'est ce qu'on appelle l'involution utérine et reprend ensuite son volume habituel, c'est-à-dire initial au bout de deux mois. L'involution de l'utérus s'accompagne, au début de douleurs que l'on appelle des tranchées. Celles-ci sont augmentées au moment de l'allaitement, et chez les multipares (femmes ayant eu un grand nombre de grossesses). On constate également, un écoulement de sang par la vulve que l'on appelle des lochies.

L'écoulement est tout d'abord sanglant, puis ensuite séreux (liquide contenant des protéines). Il dure environ 15 jours puis s'assèche. On constate un petit retour de couches quelquefois vers le 12ème jour. Ceci correspond à un écoulement sanglant plus abondant cette fois-ci.
Le pouls et la température de la femme, qui vient d'accoucher, doivent être nécessairement surveillés, il en est de même des urines.
Quelquefois une épisiotomie a eu lieu nécessitant des soins importants. Il en est de même de la césarienneL'activité sexuelle est possible dès la cicatrisation de l'épisiotomie quand il y en a eu une, ou bien dès que la femme le désire et qu'elle se sent bien.

Néanmoins la contraception est nécessaire juste après l'accouchement. En effet une ovulation c'est-à-dire l'émission d'un ovule susceptible d'être fécondé par le spermatozoïde est possible durant les suites de couches mêmes si la maman allaite son bébé.

 

Aucun commentaire pour "Suites de couches"

Commentez l'article "Suites de couches"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.