Strabisme sursumvergent : Symptômes

1

Physiopathologie 

Le strabisme est un défaut de parallélisme des yeux, s'accompagnant d'une déviation de l'un ou des deux yeux vers l'intérieur (strabisme convergent ou ésotropie) couramment observé chez les petits-enfants. Le strabisme vers l'extérieur (strabisme divergent ou exotropie) touche essentiellement l'enfant plus âgé et l'adulte. Une personne atteinte de strabisme louche.

Chez l'enfant, l'origine du strabisme (qui est normal à la naissance et doit disparaître au bout de quelques mois) est généralement une myopie (trouble de la vision des objets lointains : l'image de l'objet se forme en avant de la rétine), ou à une hypermétropie (mauvaise perception des objets rapprochés).

Un strabisme persistant au-delà de six mois après la naissance, nécessite une consultation chez un ophtalmologiste.

La correction effectuée par le spécialiste après avoir recherché la cause va proposer le port de lunettes, ou de lentilles, (à ce sujet il faut savoir que les jeunes enfants acceptent plus facilement que leurs aînés de porter des lunettes).

D'autres techniques permettent de réveiller l'oeil paresseux (placer devant lui un verre légèrement opaque pour le forcer à travailler). L'utilisation de verre à secteur comportant des bandes verticales dépolies de chaque côté du nez, oblige l'enfant à redresser les yeux, et ainsi à corriger spontanément le manque de parallélisme des axes visuels.

Dans le pire des cas, une petite intervention chirurgicale est envisageable entre l'âge de 4 et 6 ans, mais elle ne résout pas toujours le problème visuel. Elle consiste à déplacer l'insertion de certains muscles permettant la motricité du globe oculaire. Cette opération nécessite une hospitalisation de deux à trois jours et, après l'intervention le port de verres correcteurs associé à une rééducation orthoptique.

La correction dans tous les cas, doit intervenir avant l'âge de 5 à 6 ans : en effet dans ce cas, elle est totale. Passé cet âge, la récupération est d'environ 50 à 60 %.

Le terme hypertrophie désigne également l'augmentation de la nutrition d'un organe. Ce terme ne doit pas être confondu avec celui d'hypertropie (du grec huper : avec excès).

Aucun commentaire pour "Strabisme sursumvergent"

Commentez l'article "Strabisme sursumvergent"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.