Stérilité féminine : Examen médical

Examen médical 

  • La courbe de température (méno-thermique) correspond à la prise de la température tous les matins. Elle est susceptible d'orienter vers un problème d'ovulation à type d'anovulation (absence d'ovulation), ou de dysovulation (difficultés à ovuler). Des troubles des règles peuvent éventuellement orienter vers un problème d'ovulation.
  •  La glaire cervicale doit être suffisamment abondante, limpide, adhésive. Elle doit être de nature filante avant l'ovulation, entre le 9ème et le 13ème jour du cycle le plus souvent.
  • Le test postcoïtal de Hühner est la recherche de spermatozoïdes dans la glaire du col de l'utérus, 24 heures après un rapport sexuel.
  • Une hystérosalpingographie est souvent prescrite. Cet examen permet d'analyser l'anatomie de l'appareil génital interne, et plus précisément de l'utérus, et de détecter les anomalies constitutionnelles, ou acquises. Elle est susceptible de révéler :
    • Une sténose (rétrécissement).
    • La présence de polypes.
    • Des malformations de la cavité de l'utérus.
    • Des anomalies des trompes de Fallope (obturation, hydrosalpinx).
    • Des anomalies du péritoine, dont les plus fréquentes sont des adhérences.
  • La cœlioscopie (visualisation de l'intérieur de l'abdomen après pénétration d'un appareil optique), et l'hystéroscopie (visualisation directe de l'intérieur de l'utérus) permettent d'évaluer la qualité de l'endomètre (couche de cellules tapissant l'intérieur de l'utérus).

Consultation médecin 

L'examen clinique de la femme est complet. Il comprend :

  • L'examen de l'appareil génital par le toucher vaginal.
  • L'examen des seins avec éventuellement la mise en évidence d'une galactorrhée (écoulement de lait par le mamelon), ou d'un autre écoulement.
  • La vérification de la glaire cervicale (située au niveau du col de l'utérus) dont la nature est importante.
  • L'ouverture du col.

La nature de la glaire cervicale et l'ouverture du col sont cotées de 1 à 3. Il s'agit du score d'Insler.

L'interrogatoire précise (liste non exhaustive) :

  • L'ancienneté de l'infécondité du couple.
  • La fréquence des rapports sexuels (coïts).
  • La contraception utilisée.
  • L'atmosphère conjugale.
  • Les problèmes professionnels, ou relationnels.
  • Les antécédents gynécologiques : puberté, caractéristiques des cycles, infections génitales.
  • Les antécédents obstétricaux :

Analyses médicales 

Les dosages hormonaux suivants sont effectués :

Une sérologie, c'est-à-dire la recherche d'anticorps orientée contre une infection par un virus, est demandée. Cette sérologie concerne :

Aucun commentaire pour "Stérilité féminine"

Commentez l'article "Stérilité féminine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.