Stéatohépatite non alcoolique : Symptômes

Symptômes 

  • Les débuts de cette affection sont asymptomatiques (le patient ne présente aucun signe de la maladie).
  • Hypertension artérielle (élévation de la tension artérielle)

Physiopathologie 

La survenue de NASH s'explique par une résistance à l'utilisation de l'insuline par l'organisme se caractérisant par la réponse plus faible à une dose donnée d'insuline.

Diagnostic différentiel 

L'orientation diagnostique vers une stéatohépatite est possible devant un contexte clinique évocateur. C'est-à-dire qu'il est nécessaire d'avoir éliminé les autres maladies susceptibles d'entraîner une élévation des enzymes hépatiques telles que (liste non exhaustive) pour pouvoir faire le diagnostic de NASH :

  • Une intoxication alcoolique chronique
  • Une hépatite liée à une infection par un virus B (antigène HBs négatif)
  • Une hépatite liée à une infection par un virus C (anticorps anti VHC négatif)
  • Une hépatopathie (affection du foie) liée à la prise de médicaments
  • Une hyperferritinémie pour une autre maladie
  • Une hémochromatose de nature génétique

Aucun commentaire pour "Stéatohépatite non alcoolique"

Commentez l'article "Stéatohépatite non alcoolique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.