Stéatohépatite non alcoolique : Évolution

Evolution de la maladie 

La stéatohépatite est susceptible de se compliquer de cirrhose et de carcinome hépatocellulaire. Ce terme recouvre 80 % des cancers. Un carcinome est une tumeur maligne (cancéreuse) qui se développe aux dépens des tissus de revêtement, comme la peau ou les muqueuses.

Les critères de gravité pour cette affection sont les suivants :

  • La répartition des graisses. Ainsi les patients présentant une concentration graisseuse plus importante au niveau de l'abdomen ont un risque de complications plus élevé que les patients ayant une quantité de graisses élevées au niveau des fesses. Donc, au final, ce n'est pas la quantité totale des graisses de l'organisme qui importe mais bien la répartition de celles-ci.
  • Élévation importante des triglycérides
  • Importance de l'obésité
  • Âge supérieur à 40 ou 50 ans
  • Élévation des transaminases (ALAT ASAT) et surtout le rapport ASAT/ALAT supérieur à une unité (sachant habituellement que l'ALAT est supérieur à l'ASAT).

Aucun commentaire pour "Stéatohépatite non alcoolique"

Commentez l'article "Stéatohépatite non alcoolique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.