Spiromètrie : Examen médical

1

Technique médicale 

La spirométrie consiste à faire respirer le malade par la bouche, alors que le nez est pincé. On demande au patient de respirer de différentes manières :

  • Normalement.
  • En inspirant fortement, (remplir ses poumons d'air).
  • En expirant fortement (vider l'air des poumons). Il ne dure que quelques minutes.

Les appareils utilisés sont les suivants :

  • Le spiromètre à eau (abandonné).
  • Le spiromètre électronique, plus moderne qui mesure le volume en fonction du débit et non pas du temps. Cet examen qui permet de mettre en évidence, en même temps le fonctionnement de chacun des deux poumons se pratique de la façon suivante : l'air provenant du poumon droit et celui provenant du poumon gauche, sont recueillis séparément à l'aide de sondes trachéo-bronchiques. Ils sont ensuite amenés à deux spirographes distincts, et l'on procède à leur quantification (on détermine la quantité d'air. La bronchospirographie enregistre sur un graphique, les résultats obtenus par la bronchospirométrie.

Les résultats normaux sont :

  • Pour le poumon droit : 55 % de la ventilation totale.
  • Pour le poumon gauche : 45 % de la ventilation totale.

 

Aucun commentaire pour "Spiromètrie"

Commentez l'article "Spiromètrie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.