Spina bifida : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes du spina bifida dépendent de sa variété :

  • Hydrocéphalie (présence de liquide en excès dans la boîte crânienne).
  • Infections bactériennes pouvant conditionner le pronostic immédiat.
  • Agrandissement des voies urinaires, et augmentation de la taille du rein.
  • Incontinence des sphincters (impossibilité de retenir les urines et les selles).
  • Insensibilité des membres inférieurs.
  • Cyphose (courbure exagérée d’un côté ou de l’autre de la colonne vertébrale).
  • Malformation d’Arnold-Chiari (modifications anatomiques importantes : déplacement des structures normalement situées dans le cerveau vers la partie haute des vertèbres cervicales).
  • Troubles cutanés.
  • Les enfants sont très fatigués, leur sommeil est perturbé.

Diagnostic différentiel 

En cas de myéloméningocèle, le diagnostic est évident à la naissance, devant l’existence d’une tumeur plus ou moins volumineuse faisant saillie à partir de la colonne vertébrale. Il est alors nécessaire d’éviter au maximum une éventuelle surinfection, et d’évaluer les problèmes neurologiques (possibilité de mouvements, sensibilités, troubles des sphincters).

Il faut déterminer chez les tous-petits le niveau le plus haut de l’atteinte, au niveau de la colonne vertébrale, et d’établir s’il existe ou pas des malformations associées au rachis.

Les troubles sphinctériens ne sont pas toujours détectés au départ, car ils sont particulièrement difficiles à apprécier chez le nouveau-né. Il existe une constipation fréquente, associée à de petites pertes de selles, et parfois de diarrhée, ou de fuites permanentes. 

Aucun commentaire pour "Spina bifida"

Commentez l'article "Spina bifida"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.