Spasmophilie : Symptômes

1

Symptômes 

La crise survient le plus souvent à la suite d'une contrariété.

Elle s'accompagne de :

  • Une sensation de chaud ou de froid.
  • Paresthésies (troubles de la sensibilité des extrémités et du visage).
  • Sensation de paralysie.
  • Rougeurs du visage.
  • Une impression de déséquilibre.
  • Une sensation de mort imminente.
  • Evanouissements.

Au maximum de la crise, il peut se produire des contractions importantes des quatre membres, avec en particulier un signe classique dans la spasmophilie : la " main d’accoucheur " due à une crampe des muscles qui fléchissent les doigts.

Parfois, c'est l'ensemble du corps qui se raidit, on parle d'opisthotonos. Il s’agit de contractions de tous les muscles postérieurs du corps, qui lui donnent un maintien caractéristique sous la forme d’un arc, dont la courbure regarde en arrière, et de ce fait, quand le malade est allongé sur le dos, il ne repose sur le sol que par les talons et la base du crâne.

Le signe de Chvostek (qui se traduit par une contraction de la joue en réponse à la percussion par le marteau à réflexes du médecin) a longtemps été considéré comme un signe propre à la spasmophilie. En fait, c’est une constatation banale que l'on rencontre chez de nombreuses personnes.

Le signe d’Escherich consiste en une contraction des lèvres en museau, provoquée par une percussion de la commissure labiale. 

Physiopathologie 

La spasmophilie est un symptôme souvent remis en question par de nombreux médecins.

Elle correspond pour certains à une carence en calcium ou en magnésium, voire les deux à la fois, alors que la quantité de ces deux éléments dans le sang est normale.

Elle traduirait également un problème d'échange, entre le calcium et le magnésium, de l'intérieur de la cellule vers l'extérieur et inversement.

L'augmentation de la ventilation pulmonaire correspondant à une accélération de la respiration, favorise probablement la survenue de la spasmophilie.

En fait, elle témoignerait surtout d'une anxiété ou d'une angoisse sous-jacentes.

 

Diagnostic différentiel 

La tétanie et la spasmophilie ne doivent pas être confondues.

La tétanie est une maladie clairement caractérisée par des crises de contractures musculaires dont la cause peut être une diminution de la concentration du calcium dans le sang (hypocalcémie). 

Forum : discussions concernant "Spasmophilie"

  • amylose primitive ... Bonjour a tous ,vola mon pere est atteind d'une amylose primitive et son etat se degrade tres vite ,je voudrais savoir si ...
  • ... pas grand chose, a part que cette maladie peut entrainer une amylose rénale (DYALISE), si celle la n'est pas soignée a temps.J'attends ...
  • ... (voire uvéite), de l'urticaire avec frissons, parfois une amylose et en plus méningite pour le CINCA Il y a perte progressive ...
  • ... on lui trouve quelque chose et j'ai lu un article sur l'Amylose où on parle aussi de canal carpien associé. Merci aux personnes ...
  • ... de prendre une douche...Mes recherches me portent vers l'amylose AL ou Lupus. Qu'en pensez-vous? Quelqu'un vit la même chose? ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Spasmophilie"

Commentez l'article "Spasmophilie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.