Sinus de la face : Symptômes

Physiologie 

Le rôle exact des sinus de la face n'est pas connu avec précision.

Physiopathologie 

Les affections du sinus de la face sont essentiellement dues à une inflammation et à la présence d'une tumeur.

  • La sinusite est la pathologie la plus fréquente concernant les sinus. Une sinusite se caractérise par une inflammation des sinus de la face.
  • La sinusite maxillaire est une sinusite, c'est-à-dire une inflammation, ou une infection des sinus, provoquée par une infection dentaire.
  • Etant donné que les racines des molaires, et des prémolaires supérieures, sont situées au voisinage des sinus maxillaires, ces cavités du crâne, à proximité des maxillaires, sont susceptibles d'être infectées par une infection concernant une dent, aboutissant ensuite à une sinusite dentaire.
    La sinusite maxillaire est unilatérale, ce qui la différencie des sinusites d'origine nasale, qui elles sont bilatérales c'est-à-dire surviennent des deux côtés.
    Il est nécessaire de rechercher une cause dentaire, et une carie profonde, ou encore une dent dépulpée (à laquelle on a retiré la pulpe c'est-à-dire le tissu conjonctif qui remplit la cavité dentaire) et quelquefois même une dent incluse. Néanmoins l'infection du sinus maxillaire survient quelquefois à la suite d'une intervention intéressant les dents se trouvant à proximité. C'est le cas entre autres, du refoulement d'une racine dans les sinus, faisant suite à une extraction. Les sinusites dentaires sont généralement des affections s'étalant sur une longue période, et s'accompagnant de symptômes tels qu'un bouchage contenant du pus, des douleurs des sinus, un mal de tête du côté du sinus infecté. La radiographie de la sinusite maxillaire montre un sinus opaque. Le traitement de la sinusite maxillaire fait appel aux soins dentaires responsables, à la ponction du sinus qui permet le drainage, et aux antibiotiques, après avoir sélectionné le germe responsable (antibiogramme).
  • Le polype des sinus de la face est une pathologie relativement fréquente, susceptible d'apparaître à la suite de n'importe quel processus pathologique, quel qu'il soit.
  • Le polype de Killia qui concerne essentiellement les individus jeunes, est une tumeur bénigne survenant à l'intérieur d'un sinus ou d'une fosse nasale. Plus précisément il s'agit d'un polype inflammatoire bénin qui se développe du sinus maxillaire vers la fosse nasale. Le polype de Killian, de nature inflammatoire, se développe avant tout sur la muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux) du sinus maxillaire supérieur (mâchoire) concernant d'abord le sinus, puis ensuite la fosse nasale du même côté. Le passage se fait par l'intermédiaire du méat moyen correspondant à l'orifice du sinus. Dans ces conditions il constitue des renflements apparaissant de chaque côté et séparés par une zone plus mince. Les patients présentant un polype de Killian ont les symptômes suivants (liste non exhaustive) :
    • Sensation d'obstruction nasale (symptômes similaires à ceux du rhume mais survenant d'un seul côté).
    • Impression de clapet qui s'ouvre et qui se ferme par instants, due au déplacement du polype.
  • Le diagnostic de polype de Killian est obtenu grâce au rhinoscope (appareil permettant de visualiser l'intérieur des cavités naturelles situées derrière le nez). Il s'agit d'un examen direct des fosses nasales, à l'aide du miroir de Clar en utilisant un spéculum qui permet de dilater la narine, processus comprenant par ailleurs un système d'éclairage. La confirmation du diagnostic est obtenue grâce aux radiographies du nez. Le traitement consiste à procéder à l'exérèse chirurgicale des deux parties du polype.
  • Le carcinome épidermoïde est une tumeur de nature cancéreuse, se développant au niveau des sinus maxillaires. La caractéristique principale des cellules entrant dans la composition du carcinome épidermoïde est la ressemblance avec les cellules de l'épiderme (couche la plus superficielle de la peau). L'apparition du carcinome épidermoïde, est liée à la consommation de tabac. A l'instar de l'adénocarcinome de l'ethmoïde, le carcinome épidermoïde a tendance à s'étendre localement. C'est la raison pour laquelle il est surveillé régulièrement grâce au scanner du visage. Le traitement du carcinome épidermoïde nécessite une intervention chirurgicale ayant pour but l'ablation de cette tumeur.
  • L'adénocarcinome de l'ethmoïde est une tumeur qui se développe chez les individus qui présentent de façon chronique une intoxication par le bois (professionnels du bois tel que les bûcherons, les menuisiers, les ébénistes, etc...). Cette affection est le résultat d'une réaction de l'organisme aux tanins qui sont contenus dans les bois, et plus particulièrement les bois exotiques. Les patients présentent :
    • Une obstruction nasale.
    • Des saignements du nez le plus souvent peu abondants et répétitifs.
    • Un écoulement nasal (rhinorrhée).
  • L'adénocarcinome de l'ethmoïde est une tumeur cancéreuse qui a tendance à s'étendre et qui nécessite une surveillance par des examens complémentaires et plus précisément par un scanner de la face couplé à une imagerie par résonance magnétique (I.R.M.). Son traitement nécessite une chimiothérapie (utilisation de médicaments anticancéreux), et une ablation chirurgicale de l'ethmoïde suivie par une radiothérapie (utilisation de rayons X pour traiter les cellules cancéreuses). Il s'agit d'une maladie professionnelle qu'il est possible de prévenir grâce au port d'un masque, qui filtre les suspensions de bois contenus dans l'air respiré par le patient.

Aucun commentaire pour "Sinus de la face"

Commentez l'article "Sinus de la face"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.