Signe de Gordon : Symptômes

1

Symptômes 

Les malades atteints de chorée présentent des gestes rapides et saccadés, toujours incontrôlés. Ces mouvements involontaires, pouvant affecter toutes les parties du corps, agitent constamment le patient, sauf pendant le sommeil. 

Le malade tire langue, la parole apparaît comme hésitante puis explosive. Ces mouvements sont irréguliers et variables, et leur caractéristique majeure est leur permanence.

Physiologie 

Le faisceau pyramidal est une voie nerveuse principale appartenant au système nerveux central (encéphale et moelle épinière).

Il est constitué d'un groupement de fibres nerveuses possédant un trajet commun, et destinées à transporter les messages moteurs volontaires (influx nerveux permettant d'obtenir un mouvement, contrairement aux messages destinés à la perception des sensations).

ll relie les cellules nerveuses de forme pyramidale contenues dans l'écorce cérébrale (substance grise du cerveau) à d'autres cellules nerveuses contenues dans la moelle épinière.

Physiopathologie 

Ce signe apparaît au cours du réflexe rotulien, le malade étant allongé sur le dos, le pied reste quelques instants comme s'il était suspendu, puis s'abaisse doucement.

Chez d'autres malades, on constate un arrêt dans cette chute et une secousse qui apparaît secondairement.

Quelquefois, la recherche de ce réflexe entraîne une extension plus ou moins longue du membre.

Aucun commentaire pour "Signe de Gordon"

Commentez l'article "Signe de Gordon"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.