Scialytique : Examen médical

1

Technique médicale 

Cet appareil d’éclairage, qui est muni d’un réflecteur à miroirs qui élimine les ombres portées, est utilisé de manière générale dans les salles de chirurgie. Le plus souvent, il est suspendu au-dessus de la table d'opération de façon à diffuser une lumière verticale passant entre les têtes des opérateurs.

L'extrémité du scialytique est munie d'un manche stérile (que l'on change à chaque intervention) permettant aux opérateurs (chirurgiens, anesthésistes, infirmières) présents autour du champ opératoire de manipuler la lampe.

La qualité principale du scialytique, ­en dehors de ne pas porter d'ombre risquant de perturber l'opérateur, en l'occurence le chirurgien, est de diffuser un éclairage très précis du champ opératoire.

En chirurgie, le champ opératoire est la zone cutanée délimitée par des linges disposés en carré autour de la partie que le chirurgien doit opérer. Cette zone de peau libre est incisée par l'opérateur. Avant l'incision, le champ opératoire est badigeonné de Bétadine (produit permettant de désinfecter superficiellement et localement la peau).

Aucun commentaire pour "Scialytique"

Commentez l'article "Scialytique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.