Schéma corporel : Symptômes

1

Physiologie 

Le schéma corporel n'est pas inné, il se construit au cours du développement :

  • A la naissance : l'enfant n'est pas conscient du monde qui l'entoure, ni de son propre corps, donc de la séparation entre les deux.
  • Durant les 3 premiers mois de la vie : le nourrisson devient progressivement capable de distinguer son corps des objets du milieu environnant. Il devient également capable d'utiliser le schéma corporel comme un système de référence permettant la localisation, et la saisie des objets par rapport à la position de son propre corps dans l'espace.
  • Vers 6 mois :  les objets perçus par la vue vont permettre de reconnaître les différentes parties du corps. Ils sont portés à la bouche, de telle sorte que peu à peu l'enfant en arrive à distinguer ce qui dépend de son propre mouvement, et ce qui appartient au monde extérieur. Ainsi débutent à la fois la reconnaissance de l'objet, et la reconnnaissance du corps propre.
  • A partir de 1 an : la motricité est alors de plus en plus une activité dirigée vers un but ,et dotée de significations. La verticalisation confirme cette évolution, d'abord par l'acquisition de la station assise (6 mois), puis de la station debout (9 mois), et enfin de la marche (12-16 mois). Avec l'acquisition des déplacements autonomes, le schéma corporel alors constitué, se modifie et se complète par l'élaboration d'une représentation du corps mobile dans le milieu environnant. Par la suite, le schéma corporel s'affine avec l'acquisition du langage.
  • Vers l'âge de 6 ans : la constitution est à peu près achevée. En effet, ce n'est qu'à cet âge qu'un enfant est capable de reconnaître la droite de la gauche sur son propre corps. Les fonctions imitatives, interviennent également dans la constitution du schéma corporel, en permettant à l'enfant de mettre en relation son corps avec celui d'autrui.

Aucun commentaire pour "Schéma corporel"

Commentez l'article "Schéma corporel"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.