Rickettsie : Symptômes

1

Physiopathologie 

Les rickettsies comme les Chlamydias dont la taille est de 300 millimicrons, ne sont pas véritablement des virus ni des bactéries mais des germes intermédiaires. Elles sont avant tout rencontrées chez les arthropodes, qui correspondent en zoologie à l'embranchement des métazoaires invertébrés coelomates se caractérisant par un tégument rigide, inextensible, leur imposant une croissance par mues successives, et une structure articulée. Les arthropodes représentent 80 % des espèces animales connues :

  • Les tiques.
  • Les poux.
  • Les acariens.

Les autres caractéristiques des rickettsies sont les suivantes :

  • Pour vivre ces microorganismes doivent nécessairement être à l'intérieur d'une cellule :
    • Soit dans le noyau.
    • Soit dans le cytoplasme de la cellule qui les a infecté.
  • Il s'agit donc de bactéries intracellulaires, qui possèdent également la capacité de synthétiser de l'ATP, c'est-à-dire de l'adénosine triphosphate une sorte de carburant de la cellule. Elles peuvent également utiliser directement celui de la cellule qu'elle parasite. D'autre part, les rickettsies possèdent un ADN et un ARN ainsi que des enzymes et des ribosomes, comme de véritables cellules appartenant à des animaux, et entre autres aux êtres humains. Pour venir à bout des rickettsies, il est nécessaire d'utiliser des antibiotiques comme la tétracycline, ou le chloramphénicol.

Les maladies engendrées par les rickettsies sont (liste non exhaustive) :

  • La fièvre boutonneuse méditerranéenne (Rickettsia conorii).
  • La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses (Rickettsia rickettsii).
  • Le typhus exanthématique (Rickettsia prowazeki).
  • Le typhus des broussailles (Rickettsia tsutsugamushi / R. Orientalis ou Orientia tsutsugamushi).

Les maladies liées aux rickettsies sont transmises aux êtres humains par la piqûre d'un insecte à travers la peau, ou la conjonctive. Il s'agit de bactéries qui passent directement dans la circulation sanguine, et qui vont parasiter les cellules qui tapissent les vaisseaux (cellules endothéliales vasculaires). Elles finissent par s'attacher à ces cellules en utilisant une protéine de surface, et une substance appelée phospholipase.

Aucun commentaire pour "Rickettsie"

Commentez l'article "Rickettsie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.